Publié dans Thriller

Ma fille – Jane Shemilt

9782749145068

Résumé :

Que savons-nous vraiment de nos enfants ?Jenny est médecin, mariée à un neurochirurgien célèbre. Ensemble, ils ont élevé trois superbes enfants. Un soir, la plus jeune, Naomi, 15 ans, ne rentre pas à la maison. Les recherches lancées à travers tout le pays restent vaines. L’adolescente a disparu. La famille est brisée. Plus d’un an a passé et les pires scénarios envisagés ? enlèvement, assassinat ? semblent de moins en moins plausibles. L’enquête s’essouffle… Cependant, Jenny, désespérée et obsessionnelle, n’a pas renoncé. Elle continue à chercher. Elle sent qu’elle ne retrouvera pas sa fille si elle ne sait pas tout de sa vie. Mais faut-il vraiment vouloir tout savoir de ceux qui nous sont le plus proche ? Car les vérités qu’elle va découvrir sont loin d’être celles auxquelles elle s’attendait.

La disparition d’un enfant est le cauchemar de toute mère. Mais dans ce livre, ce qui passe en premier lieu pour un enlèvement se révèle être quelque chose de beaucoup plus complexe et déroutant. Jane Shemilt a construit avec brio un thriller si intense qu’on ne peut le lâcher.  » Tess Gerritsen

Mon avis :

Plusieurs sites que je suis avaient mis en avant ce livre avant sa sortie, les critiques que j’ai lues ensuite m’ont convaincues. J’ai donc acheté ce livre très rapidement, la magnifique couverture aidant,  et je l’ai dévoré dans la foulée.

Le style est très fluide et alterne entre les jours précédents la disparition et le présent, un an plus tard. Au départ cependant, je ne comprenais pas trop ce que cela apportait et puis d’un seul coup l’histoire s’accélère. Je me suis retrouvée happée par le récit et comme nous suivons les faits du point de vue de la mère, ses sentiments ont commencé à déteindre sur moi. Petit à petit, on découvre la vraie nature de Naomi, une adolescente secrète, cachottière, menteuse. L’auteure ne nous épargne pas, l’ambiance est pesante, stressante, oppressante. Les retournements de situation et les révélations se succèdent et dressent un portrait peu flatteur de cette famille. Chacun semble avoir quelque chose à se reprocher.

Les personnages sont tous très intéressants mais le plus complexe reste Jenny peut être parce que l’on suit toutes ses pensées. Elle culpabilise de ne pas avoir vu sa fille au sens large du terme, de ne pas avoir vu clair dans son jeu, de ne pas avoir été présente. C’est effectivement une mère qui travaille et qui accorde très peu de temps aux siens mais ce que lui reprochent réellement ses enfants c’est d’être trop exigeante avec eux. Elle recherche la perfection mais elle les aime d’un amour profond et sincère. Elle ferait tout pour eux et c’est pour cela qu’elle mènera cette quête vers la vérité, malgré l’angoisse, la tristesse. Jamais elle ne se lamentera sur son sort, jamais elle ne baissera les bras. Elle veut savoir ce qui est arrivé à sa fille même si sa famille est brisée.

J’ai passé réellement un excellent moment de lecture mais le dénouement m’a profondément déçue. Certaines questions sont restées sans réponse et surtout je me suis demandée « Mais pourquoi ? ». Je vous laisse juger par vous même.

J’ai passé un agréable moment mais la fin ne m’a pas convaincue.

trois-roses

Publicités

Un commentaire sur « Ma fille – Jane Shemilt »

  1. J’adore votre blog!
    Vos commentaires sont très pertinents et vous arrivez, sans jamais révéler l’intrigue, à nous donner vos impressions et l’ambiance générale de l’ouvrage.
    Continuez comme ça et offrez nous encore d’autres avis!
    Bonnes lectures et à bientôt
    Nïki

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s