Publié dans BD / Manga

Marie Antoinette, la naissance d’une reine – Fuyumi Soryo

24535_vo

Résumé :

Vienne, 1770. La jeune « Antonia », archiduchesse d’Autriche et fille de l’impératrice Marie-Thérèse, entreprend un voyage en France pour vivre auprès de son époux, Louis-Auguste, dauphin de France. Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus, et pourtant ils se sont jurés amour et fidélité afin de réconcilier leurs nations respectives. Après une rapide présentation à celui dont elle devra partager la vie, Antoinette se retrouve propulsée dans un nouveau monde : la cour de Versailles. C’est là, dans cet environnement aux codes si déroutants, qu’elle va apprendre à découvrir la personnalité d’un homme quelque peu mystérieux : le futur Louis XVI, roi de France … L’amour pourra-t-il naître d’un mariage arrangé ?

Mon avis :

Comme beaucoup de monde je pense, j’adore Versailles. Le château et ses salles somptueuses, ses jardins majestueux, le domaine de la Reine ce petit coin de paradis en retrais… Mais si j’adore Versailles c’est aussi parce que je suis passionnée par la période du Roi Soleil d’une part, mais surtout par Marie-Antoinette, cette femme au destin tragique. J’ai lu bon nombre d’écrits à son sujet, le dernier étant le magnifique livre de Christine Orban « Charmer, s’ égarer et mourir ». Ici, on se concentre sur une toute petite partie de la vie de Marie-Antoinette : son arrivée à la cour de France. Et je dois dire que ce manga reste très fidèle à la réalité tant dans l’écriture que dans les dessins. Il faut dire que cet ouvrage a été réalisé en étroite collaboration avec le château de Versailles lui même.

Dès les premières pages, les pamphlets dont Marie-Antoinette était la cible sont évoqués. Car aujourd’hui encore, l’image que l’on garde de l’Autrichienne est celle de sa frivolité et de sa légèreté. Mais il ne faut pas oublier que c’était avant tout une enfant que l’on a arraché à sa patrie et à qui on a donné un fardeau trop lourd à porter. L’auteure évoque son arrivée en France, sa rencontre avec le Dauphin dont elle ne connait rien, Mme Du Barry critiquée par Mesdames, les filles de Louis X. A la cour, Marie-Antoinette va devoir apprendre le protocole et se plier à l’Etiquette voulu par Louis XIV. Le caractère enfantin de la future Reine est bien mis en avant, ainsi que ses problèmes avec Louis Auguste car ne l’oublions pas le mariage n’a toujours pas été consommé.

Mais si j’ai adoré cette lecture c’est grâce aux dessins qui sont justes magnifiques et qui regorgent de précisions. Les personnages sont bien représentés (je parlais tout à l’heure de la jeunesse de Marie-Antoinette) sauf le Dauphin représenté comme un beau jeune homme élancé alors qu’il était plus enrobé. Non ce qui m’a bluffé ce sont les décors, que l’on reconnait aisément si l’on a déjà visité ces lieux. Le Belvédère et la Hofburg à Vienne, le Château de Versailles et le domaine de la Reine en France. Ces planches m’ont juste coupées le souffle et c’est ce qui donne toute sa beauté a ce livre.

Par contre, j’ai été très déçue de voir que c’était un one shot. Pas de suite prévu, quel dommage ! Marie-Antoinette aurait tellement d’autres secrets à nous dévoiler en image …

Publicités

Un commentaire sur « Marie Antoinette, la naissance d’une reine – Fuyumi Soryo »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s