Publié dans BD / Manga

Jeune fille en Dior – Annie Goetzinger

CV_JEUNE-FILLE-DIOR.indd

Résumé :

Le 12 février 1947, le tout Paris se presse avenue Montaigne pour assister au premier défilé d’un certain Christian Dior. Épaules arrondies, tailles cintrées et longues jupes corolles, ce New Look lance la carrière du couturier de génie.

A travers le regard de Clara, jeune chroniqueuse férue de mode, Annie Goetzinger nous emmène dans les coulisses de la maison Dior, devenue depuis un emblème de l’élégance parisienne.

Mon avis :

Je suis tombée sur cette bande dessinée par hasard dans une librairie et j’ai tout de suite été séduite par ses dessins mais malheureusement je l’ai oublié sur une étagère pendant de longs mois… et c’est bien dommage ! Parce que même si l’histoire est légèrement banale et les dialogues très courts, j’ai passé un agréable moment.

Il s’agit un peu d’un conte de fée où Clara, une jeune fille modeste et l’ un des rares personnage fictif de ce livre, va être propulsée sur le devant de la scène dans le monde de la Haute Couture. Elle va rapidement côtoyer les plus grands du milieu de la mode, réaliser son rêve et épouser son Prince. Non non, je ne rigole pas…

L’auteure, à travers les yeux de Clara, retrace le parcours de Christian Dior de son premier défilé à sa mort. On y découvre un homme bon, généreux, solitaire. J’ai ainsi appris qu’il partait à la campagne se ressourcer et esquisser ses premiers modèles lors d’une nouvelle collection. Mais c’est surtout un homme très seul…

J’ai bien aimé les références  aux personnes importantes de l’époque. De Carmel Snow  en passant par Marlène Dietrich, personne n’est en reste. J’ai également fortement apprécié le petit livret situé en fin d’ouvrage qui est très pratique pour les novices comme moi en matière de mode. On y trouve une multitude de détails venant compléter cet ouvrage.

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, le gros point fort de ce livre c’est le coup de crayon de l’auteure. Les dessins m’ont fait rêver. Les robes sont magnifiquement bien représentées, elle transpirent l’élégance et le raffinement français. C’est un très bel hommage au travail de Christian Dior et l’homme qu’il était. C’est une lecture très agréable et très légère mais c’est surtout un régal pour les pupilles ! A découvrir !

trois-roses

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s