Publié dans Chick-Lit

Homme parfait, bonheur imparfait – Jill Mansell

Résumé :

C’est dans les Cotswolds que vit Lottie Carlyle, trente ans, deux enfants. Divorcée, elle est restée en bons termes avec son ex-mari, et son célibat ne lui pèse pas. Elle s’épanouit dans son travail, aux Cottages de Hestacombe, charmante résidence de villégiature dirigée par Freddie. Un jour, celui-ci lui annonce qu’il a vendu son affaire à un certain Tyler Klein. Pourquoi cet Américain est-il venu s’enterrer au cœur de la campagne anglaise ? Pour changer de vie, paraît-il. Quoi qu’il en soit, cet homme est exactement ce qu’il faudrait à Lottie. Le bonheur aurait-il frappé à sa porte ? C’est compter sans Nat et Ruby, ses enfants, qui, au premier regard, ont détesté cet étranger !

Mon avis :

Un peu de chick-lit de temps en temps ne fait pas de mal. Rien de tel pour se changer les idées qu’une lecture légère. Et dans ma PAL j’avais ce livre de Jill Mansell depuis quelques temps déjà. C’est une auteur que je connais, j’ai déjà lu un de ces titres en anglais et j’avais vraiment apprécié. Il en est de même avec celui ci.

C’est plus un roman feel-good qu’une romance. Bien sûr cette dernière est présente mais ce sont les enfants qui occupent la place centrale de l’histoire. Avec leur franchise et leur innocence, ils nous offrent des moment de franche rigolade. Leurs sentiments sont vraiment tranchés : quand ils n’aiment pas, ils n’aiment pas et ils le font savoir. Ici, ce sont les enfants de Lottie, le personnage principal, qui détestent cordialement Tyler, l’homme pour lequel elle fond. Oui mais voilà, Tyler par sa maladresse et des petites erreurs, s’attire les foudre de Ruby et Nat, qui interdisent tout bonnement à leur mère de le fréquenter.
Tyler m’a énormément fait rire, il pense et veut bien faire mais tombe à coté pour tout. Le pauvre, je le plains, il n’a vraiment pas de chance. Surtout que c’est un homme tout à fait charmant et qui semble parfait : beau, intelligent, attentionné et riche par dessus le marché !
Lottie est aussi un personnage qui a su me toucher; L’amour qu’elle porte à ses enfants est sincère et sans limite. Elle sacrifie son bonheur pour eux en acceptant de ne pas sortir avec Tyler.

J’ai bien aimé le fait que pour une fois dans un roman de chick-lit l’héroïne soit consciente de son attirance pour l’homme qui lui correspond. Le schéma habituel est plus : ils se détestent, se disputent mais se rendent compte à la fin qu’ils sont fait l’un pour l’autre. Non, le problème ici c’est les enfants, ces petits monstres.

J’ai bien aimé les autres personnages de l’histoire, notamment Cressida et Tom mais j’ai trouvé qu’ils n’apportaient pas grand chose au roman. Je n’ai d’ailleurs pas trop compris l’intérêt de parsemer le roman de leur histoire même si c’est très agréable.

La fin a été par contre beaucoup trop rapide pour moi, et mon petit coté fleur-bleue est frustré. Mais, j’ai néanmoins passé un agréable moment. C’est un livre sans prise de tête à lire pour se changer les idées, mais il ne faut pas en attendre trop non plus…

trois-roses
Un roman léger sans prise de tête

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s