Publié dans Fantastique / SF, Young Adult

Marquer les ombres – Veronica Roth

Résumé :

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Mon avis :

J’avais adoré la série « Divergente » de Veronica Roth que j’avais trouvé innovante. Je me suis donc lancée corps et âme dans sa nouvelle duologie. J’ai passé un bon moment de lecture mais j’ai été gênée par plusieurs petites choses qui m’ont empêché de profiter pleinement de l’expérience. Je l’ai lu en plus d’une semaine c’est dire !

D’emblée, j’ai rencontré des difficultés à rentrer dans l’histoire, j’ai d’ailleurs failli abandonner dans les 50 premières pages. Les personnages ne me touchaient pas, l’univers était trop détaillé si bien que j’étais perdue et je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir. Heureusement, j’ai rapidement eu un déclic, l’univers est devenu moins confus. Au contraire, je l’ai trouvé riche et complexe : l’histoire se passe dans une galaxie appelée Assemblée regroupant neuf planètes. Je ne lis jamais de science-fiction, mais j’ai bien aimé ce monde futuriste. L’histoire se passe dans l’espace mais malheureusement cet aspect n’est pas suffisamment développé à mon gout. L’auteur a préféré mettre l’accent sur cette monarchie absolue et féodale. Les hommes sont organisés en castes sociales avec des « élus » qui ont des dons et des familles avec des destins. C’est très intéressant de connaitre les destins de nos protagonistes, je me suis demandée tout du long comment ils vont en arriver là. Peut on échapper à son destin et à la fatalité ? Normalement non… cela nous promet de bon rebondissement pour la suite.

J’ai adoré Cyra, la narratrice principale. Elle est très humaine et compatissante. C’est un personnage fort qui ne va pas cesser de me surprendre. Mais, derrière cette carapace se cache une jeune fille qui souffre énormément dans tous les sens du terme. Elle se retrouve complètement isolée. Elle m’a énormément touchée et son évolution est intéressante.
Akos est beaucoup moins réfléchi que Cyra. Il veut se venger et sauver son frère quoiqu’il arrive. Il fonce sans penser aux conséquences, ce qui montre l’amour sincère et fort qu’il porte à sa famille. Il est courageux et intrépide mais tellement fragile (il ne supporte pas l’idée de tuer quelqu’un). C’est le seul ami de Cyra qu’il n’a jamais considéré comme un monstre mais plutôt comme une victime de son frère et du système. D’ailleurs, la relation entre Cyra et son frère Rysek est complexe, elle est le fléau de ce dernier, son arme de dissausion massive.
Un des point fort de ce roman, est la relation entre Cyra et Akos qui va évoluer petit à petit vers une amitié et un attachement sincère.  La jeune fille a besoin d’Akos car lui seul peut apaiser ses douleurs. Il devient rapidement clair pour elle qu’il lui plait mais lui refoule ses sentiments. Je les ai trouvés très mignons tous les deux car ils cherchent tous les deux à protéger l’autre.

Le rythme est beaucoup trop lent à mon goût, il n’y a vraiment pas beaucoup d’action, si bien que je me suis souvent ennuyée. C’est pour cela qu’il m’a fallu une semaine pour le lire malgré l’écriture fluide et agréable de Veronica Roth. Heureusement, lors du dénouement le rythme s’accélère. On va de révélations en révélations. Complots, machinations, retrouvailles… on est servi ! L’auteur sort le grand jeu pour ménager le suspense et nous inciter à lire le second tome que je lirai certainement pour avoir les réponses à mes questions…

Pour conclure, un premier tome prometteur pour cette nouvelle série de Veronica Roth malgré quelques points négatifs qui ont failli avoir raison de moi. Je le recommande cependant à tous les adeptes du genre.

trois-roses

Publicités

5 commentaires sur « Marquer les ombres – Veronica Roth »

  1. Une très jolie chronique ^^ L’aspect mise en place du monde ne m’a pas gênée, j’aime les moments calmes dans les romans mais le vocabulaire et les termes sont tellement spécifiques et jamais vus que ça n’avait pas été super facile ! J’espère d’ailleurs que le tome 2 ne sortirai pas dans trop longtemps histoire de ne pas tout oublier !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s