Publié dans Historique, Romance

A l’ombre d’une Lady – Julie Klassen

Résumé :

Ne supportant plus les infidélités de sa femme, Lord Mayfield décide d’emmener son épouse et sa dame de compagnie, Hannah Rogers, à la campagne. Mais lors du voyage, la voiture sombre dans un ravin, n’épargnant que deux personnes. Lorsque Hannah reprend conscience, tout le monde s’obstine à l’appeler Lady Mayfield. Si la jeune femme ne se souvient de rien les premiers jours, elle recouvre peu à peu la mémoire et s’apprête à rétablir la vérité. Mais elle en est empêchée par Lord Mayfield qui semble prendre un malin plaisir à jouer cette comédie. Et si la vie offrait à Hannah une chance de vivre enfin avec l’homme qu’elle a toujours admiré de loin…?

Mon avis :

Pour ceux qui me suivent et me lisent (et que je remercie !), vous n’êtes pas sans savoir que j’avais eu un beau coup de cœur pour le précédent roman de Julie Klassen « Le secret de Pembrooke Park » (ma chronique ici). Je me suis donc précipitée sur ce nouveau roman dont le résumé était très prometteur. Malheureusement, j’ai été un peu déçue par cette lecture qui reste cependant très agréable et divertissante.

Nous rencontrons donc Hannah, une jeune fille attachante, foncièrement gentille et désintéressée mais qui cache un lourd secret. Lors d’un voyage au coté de ses employeurs, Lord et Lady Mayfield, un accident survient. Lady Mayfield périt tandis que son mari et Hannah s’en sortent grièvement blessés. La jeune fille est la première à se réveiller mais son esprit est complètement embué. Au départ, elle ne sait même plus qui elle est… Alors quand les employés la prenne pour Lady Mayfield, elle ne les contredit pas. Malheureusement pour elle, quand elle prend conscience de la méprise, il est déjà trop tard… Et Sir John n’étant pas encore sorti du coma, il ne peut contester. Commence alors une spirale infernale dont notre héroïne aura beaucoup de mal à se sortir.
J’ai vraiment aimé découvrir l’histoire en même temps que Hannah. Car au départ, elle est aussi perdue que nous. Au fur et à mesure, sa peur d’être découverte grandit, ce qui augmente la tension. Hannah se retrouve vraiment emprisonnée dans ses mensonges et ne sait pas du tout comment sortir la tête de l’eau. Ses souvenirs refont petit à petit surface, et nous découvrons son histoire par petit morceau. Son personnage est vraiment intéressant, parce qu’elle est tourmentée : d’un coté elle veut révéler la vérité, et de l’autre elle cherche plus que tout à protéger un être cher.
Sir John, quand il se réveillera enfin, se montre très gentil avec elle mais s’amuse beaucoup à la mettre mal à l’aise mais j’ai rapidement senti qu’il y avait plus qua ça. Rapidement, j’ai eu l’impression qu’il y avait un passif entre Sir John et Hannah même si je ne voyais pas exactement lequel.
Un autre homme va entrer dans l’équation, l’avoué de Lord Mayfield. Et les sentiments de Miss Rogers vont être mis à rude épreuve. Elle va hésiter tout au long du roman entre ses deux prétendants…et son choix final ne m’a pas convaincue (ce n’est qu’un avis personnel, les deux sont de très beaux gentlemen quand même). Quel dommage !

J’ai passé un bon moment de lecture. Les mystères prennent le dessus sur la romance, ce qui n’est pas désagréable. Mais, contrairement au « secret de Pembrooke Park » (qui m’avait séduit par son ambiance gothique rappelons -le), j’ai trouvé l’univers assez peu travaillé. L’histoire aurait pu se passé à notre époque je n’y aurait vu que du feu, les descriptions sont trop succinctes si bien que je n’ai pas visualisé le domaine, la campagne anglaise. J’ai trouvé que Julie Klassen s’est limitée à l’essentiel : l’action et la suspicion. L’atmosphère du roman ne m’a pas séduite car pas assez travaillée à mon goût…

Cependant les complots, les trahisons et climat de méfiance rendent cette lecture addictive. De rebondissement en rebondissement, on finit par assembler les pièces du puzzle. Et même si la plupart du temps, ils sont prévisibles, j’ai pris plaisir à découvrir cette mascarade.

trois-roses
Bonne lecture addictive et divertissante mais la romance ne m’a pas convaincue. Je n’ai pas retrouvé cette atmosphère gothique que j’attendais tant
Publicités

5 commentaires sur « A l’ombre d’une Lady – Julie Klassen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s