Publié dans Historique, Romance

Le journal secret de Charlotte Brontë – Syrie James

Résumé :

Même si Charlotte Bront est pauvre, dotée d’un physique quelconque et dépourvue de relations, elle possède une fougue qui ne se révèle qu’à travers ses écrits. Vivant retirée dans le Yorkshire avec ses sœurs, son frère et un père qui devient aveugle, elle rêve d’une passion réelle aussi dévorante que celles qui peuplent son imagination. Au fil des pages de son journal intime, Charlotte Brontë nous livre ses sentiments sur les hommes qu’elle rencontre ainsi que ses désirs les plus secrets…

Mon avis :

Ce livre doit être dans ma PAL depuis sa sortie mais je n’ai jamais pris le temps de le lire. J’avais un peu peur que ma lecture soit longue… 653 pages tout de même ! Mais comme j’ai mis ma PAL au régime cet été, je me suis finalement lancée. Et quelle bonne surprise ! Bon, je ne vais pas vous cacher qu’il y a quelques longueurs mais j’ai tout de même passé un très bon moment en compagnie de Charlotte et des siens.

Syrie James émet l’hypothèse que Charlotte Brontë a tenu un journal entre 1845 et 1854, et c’est ce journal qu’elle nous livre ici. La construction du roman est très intéressante. Dès le départ, nous savons que Charlotte a reçu une demande en mariage de Mr Nicholls que tout le monde désapprouve. Pour comprendre comment on en est arrivé là, un retour en arrière s’impose.
1845. Nous entrons dans l’intimité de la jeune Charlotte et rencontrons la femme avant l’auteur. Fille de pasteur, elle vit dans le Yorkshire avec ses sœurs, son frère et son père. On ressent tout de suite l’importance de sa famille à ses yeux, elle est très proches de ses 2 soeurs, Anne et Emily avec qui elle partage le goût de l’écriture. C’est une femme en avance sur son temps, moderne et indépendante. Dotée d’un physique ordinaire, elle est toujours célibataire à presque 30 ans, mais plus par choix qu’autre chose. Elle le clame haut et fort, elle ne se mariera que par amour. Après avoir vu ses rêves d’ouvrir un pensionnat anéantis, elle aimerait s’assurer un avenir et vivre de sa plume. J’ai adoré suivre ses premiers pas en tant qu’auteur dans un domaine encore essentiellement masculin à l’époque. J’ai vraiment aimé suivre Charlotte et ses sœurs à ce moment clé de leur existence.

Syrie James nous livre ici une biographie, certes romancée, mais assez fidèle me semble-t-il et surtout très riche. Même si le journal commence en 1845 avec sa rencontre avec Mr Nicholls, de nombreux flashbacks sur sa jeunesse sont amenés très habilement. Par contre, comme je vous le disais, il n’y a pas beaucoup d’actions et quelques longueurs ont failli avoir raison de moi dans le 2ème tiers du roman. Mais je me suis accrochée et j’ai eu raison. Car j’ai adoré toute la partie sur Jane Eyre. Nous apprenons ainsi d’où lui est venue l’inspiration. Je ne connais pas les autres romans de Charlotte Brontë mais cela m’a donné envie de les découvrir. Et bonne nouvelle, ils sont libres de droits donc accessibles gratuitement en numérique.

J’ai été très émue par le dernier tiers du livre. Il y a beaucoup de sentiments  et j’avoue avoir versé quelques larmes. Les notes de l’auteur sont magnifiques. J’ai été très touchée par cet amour pur et sincère.

En conclusion, même si le style est parfois maladroit et inapproprié, j’ai passé  un très bon moment. J’ai l’impression de connaître Charlotte Brontë… Bien plus qu’une biographie, ce roman est une ode à la famille, à l’écriture, à l’amour !

 

bouquet
Laissez vous emporter dans l’intimité de Charlotte Brontë, vous ne le regretterez pas !

 

Publicités

6 commentaires sur « Le journal secret de Charlotte Brontë – Syrie James »

  1. Quand j’ai vu que ce livre était paru, je n’ai pas du tout été tentée parce que j’avais peur que ce soit un truc inintéressant et pas du tout dans l’esprit des sœurs Brönte. Du coup, ta chronique me donne vraiment envie de le découvrir car j’ai l’impression d’être passée à côté d’une lecture sympa !

    Aimé par 1 personne

  2. « Le journal secret de Charlotte Brontë » est une prochaine lecture. L’appréciation répond vraiment à ce que j’attendais comme renseignement avant de le lire. Je l’ai choisi pour son lien avec « Jane Eyre », un roman qui reste gravé dans ma mémoire et que j’ai relu l’an passé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s