Publié dans Jeunesse

Ces liens qui nous séparent – Ann Brashares

Résumé :

Au même endroit.
Sasha et Ray passent tous leurs étés dans la vieille maison de famille de Long Island.
Depuis l’enfance, ils partagent tout, lisent les mêmes livres, courent les mêmes sentiers sablonneux vers la plage, dorment dans le même lit.

Jamais ensemble.

Mais ils ne se sont jamais rencontrés !
Car le père de la jeune fille a été marié avec Lila, la mère de Ray.
Et depuis leur séparation houleuse, chacun a refait sa vie et veille à ce que leurs nouvelles familles ne soient JAMAIS en même temps dans la maison de vacances.
Mais cet été, le destin s’en mêle, aidé d’Emma, Quinn et Mattie, leurs trois sœurs irrésistibles.

ILS PARTAGENT TOUT.

Les chemins de Ray et Sasha vont enfin se croiser. Et bien des certitudes vont voler en éclats.

Sans se connaitre.

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans d’Ann Brashares. Sa série « 4 filles et un jean » a bercé mon adolescence et il y a quelques années j’étais tombée sous le charme d' »Ici et maintenant ». Je me suis donc laissée tentée par cette nouvelle parution jeunesse dont le résumé, accrocheur,  était très prometteur… Le livre n’a cependant pas été à la hauteur de mes attentes. Explications.

Ce roman c’est la rencontre avec cette famille un peu particulière, une famille recomposée très complexe. Lila et Robert étaient mariés et ont eu 3 filles : Quinn, Emma et Mattie. Ils ont divorcés et ne s’adressent plus la parole. Lila s’est remariée avec Adam avec qui elle a eu un fils, Ray. Robert quant à lui a épousé Evie et ensemble ils ont eu une fille, Sasha. Vous suivez toujours ?
Lila et Robert ont toujours une maison en commun qu’ils habitent à tout de rôle sans jamais se croiser… une sorte de garde alternée quoi…
Je vous avez prévenus c’est une famille très originale. Nous suivons à tour de rôle Quinn, Emma, Mattie, Ray et Sasha. Dans ce roman, c’est un réel avantage d’avoir tous ces points de vue. Chacun souffre à sa façon de la situation. L’animosité et le ressentiment entre Lila et Robert sont si palpables qu’ils ont des conséquences sur leurs enfants : jalousie, rancœur…Chacun réagit à sa manière même si je n’ai pas toujours compris…

J’ai adoré les personnages de Sasha et Ray et leur histoire d’amour que j’ai trouvé originale et toute mignonne. Ils ont réussi à me toucher et j’avais hâte de les retrouver. Ce sont bien les seuls qui ont réussi à m’intéresser… Je n’ai pas du tout accroché avec les 3 sœurs qui m’ont laissée complètement indifférente. Lila et Robert m’ont agacé plus qu’autre chose et Evie et Adam brillent par leur inutilité.

L’histoire se met en place très (trop?) lentement. Il ne se passe pas grand chose jusqu’à la moitié du roman. Bon, même dans la 2ème moitié il n’y a pas des rebondissements de fous mais le rythme s’accélère légèrement… Ann Brashares prend vraiment le temps de détailler le contexte de son histoire mais en refermant ce livre je reste perplexe…Même le dénouement m’a laissée de marbre. La 4ème de couverture nous promettait coup de foudre, secrets enfouis, drame familial (bon ça ok) et lieux de rêve… Je n’ai rien retrouvé de tout cela. Bref je suis passée complètement à coté de ce roman je pense.
L’écriture est cependant très fluide, il y a beaucoup de dialogues et très peu de descriptions.

Vous l’aurez compris, ce livre est une grande déception pour moi. J’ai passé un bon moment mais au final je trouve l’intrigue bien creuse… Cela reste un roman jeunesse il ne faut pas l’oublier mais j’aurai aimé que l’auteur exploite un  peu plus son idée. L’histoire de Ray et Sasha sauve le tout et c’est la seule raison qui m’a motivé à finir ce livre.

1 rose

Publicités

5 commentaires sur « Ces liens qui nous séparent – Ann Brashares »

  1. J’ai ce roman dans ma PAL et j’ai trouvé ta critique très intéressante ! Maintenant je saurai en le lisant qu’il ne faut pas s’attendre à grand chose d’autre qu’un simple roman jeunesse.
    Moi aussi j’ai beaucoup lu Ann Brashares quand j’étais plus jeune, j’avais beaucoup aimé « L’amour dure plus qu’une vie » et bien sûr la saga 4 filles et un jeans!

    Aimé par 1 personne

      1. Je n’avais jamais lu celui la ! « L’amour dure plus qu’une vie » c’était une histoire d’amour et de réincarnation si je me souviens bien, un couple qui se retrouvait dans chaque existence pendant plusieurs siècles sous des apparences différentes..

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne connaissais pas ce livre d’A. Brashares, mais je n’ai pas très envie de le mettre sur ma Wishlist, vu la chronique que tu en as fait ! 😉 J’avais aussi lu et adoré 4 filles et un jean, mais j’ai quand même trouvé le début lent ; j’ai Toi et moi à jamais dans ma PAL, que j’ai commencé et abandonné… Hormis Ici et maintenant qui m’a tout de suite plu, je trouve que les livres de cette auteure mettent trop de temps à débuter, et c’est ça qui me dérange le plus. Si c’est pour lire Ces liens qui nous séparent, et avoir envie de dormir durant une grande partie du roman, ce n’est pas la peine de le lire ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s