Les filles de Roanoke – Amy Engel

Résumé:

Dans cette petite ville du Kansas, tout le monde envie les filles Roanoke. Elles sont belles, jeunes et riches. Elles vivent avec leurs grands-parents dans le domaine familial, au milieu des champs de blé. Leur vie semble douce. Mais il y a quelque chose de pourri au royaume des Roanoke. Camilla, Penelope, Eleanor, toutes les filles de la lignée ont connu des fins tragiques. Quand sa cousine Allegra disparaît à son tour, Lane se lance à sa recherche, sans se douter qu’elle va déterrer les plus noirs des secrets de famille. Plongée étouffante dans un huis-clos familial, Les Filles de Roanoke est un véritable page-turneratmosphérique et haletant.

Mon avis :

Depuis sa sortie, ce livre me fait de l’oeil. De nombreuses éloges et le fait qu’il fasse partie de la sélection du Prix des Chroniqueurs Web ont eu raison de moi. Je l’ai lu très rapidement, en un jour à peine, et je suis toute chamboulée. Le moins que l’on puisse dire c’est que je ne m’attendais pas du tout à ça!

J’ai aimé la construction du récit qui oscille entre alors et maintenant  (comprenez hier et aujourd’hui). Comme vous le savez, j’adore l’alternance de temps et ici je dois dire que cela permet de maintenir en haleine. Le suspense est présent du début à la fin. C’est dans le passé que se trouve les réponses à la disparition d’Allegra. Rapidement on met le doigt sur un des problèmes de cette famille très particulière et le moins que je puisse dire c’est que cela m’a mis très mal à l’aise. D’autant plus que rien dans le résumé ne laissait présager cela !

Tous les secrets et les non-dits de cette famille rendent l’ambiance très sombre et surtout malsaine. C’est en réalité un huis-clos familial oppressant et angoissant. Tout au long de la lecture, j’ai été déroutée et plus le dénouement approchait plus j’étais écoeurée. Le poids de ces secrets pèse sur nous lecteurs, nous devenons témoins de ces atrocités et nous sommes impuissants… J’ai d’ailleurs été révoltée par la passivité de certains personnages !

L’écriture est fluide et addictive. Ce livre se lit très vite et une fois commencé il est impossible à lâcher. Je n’ai ressenti aucun attachement particulier pour Lane, Allegra et les autres (sauf Cooper que j’ai tout de suite apprécié)  mais cela n’est pas gênant car on ne peut pas rester indifférent au destin des filles de Roanoke. La psychologie des personnages est cependant très complexes et chacune survit comme elle le peut. Lane se détruit avec le sexe et l’alcool qui sont omniprésents dans ce roman. Le but se l’auteur n’est pas de nous faire adorer ses personnages féminins, elle veut nous choquer, nous provoquer, nous faire réagir. Et en cela c’est réussi.

Ce livre a été une véritable claque. Il m’a dérangée de la première à la dernière ligne, mais j’ai été séduite par son ambiance glauque. Un thriller psychologique très sombre qui m’a totalement convaincu  !

2 commentaires sur “Les filles de Roanoke – Amy Engel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :