La tresse – Laetitia Colombani

Résumé :

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Mon avis :

Dès sa sortie, j’ai énormément entendu parler de ce livre en bien ! Les éloges n’en finissant plus et les idées féministes qu’il véhicule ont eu raison de moi. Je voulais me faire ma propre opinion. Malgré des qualités certaines (notamment d’écriture), je n’ai pas été aussi emballée que cela. Je vous explique pourquoi.

Mais commençons par le commencement : l’écriture. Je dois dire que j’ai été totalement charmée et envoutée par la plume de l’auteur, sobre et pudique. Les phrases sont courtes et percutantes pour délivrer un message choc. L’absence de dialogue, déroutante de prime abord, permet de livrer une histoire forte et émouvante. Les mots sont choisis avec soin et justesse. L’alternance de point de vue rythme le roman qui n’en devient que plus addictif.

L’histoire se tisse petit à petit autour de ces 3 femmes qui se trouvent à un tournant de leur vie. Si le lien entre elles n’est pas clairement exprimé, je l’ai rapidement entrevu et il m’a ému. J’ai trouvé cela très beau. Laetitia Colombani nous amène à réfléchir sur la condition de la femme à travers le monde, et nous montre à quel point le chemin est encore long… Cette lecture a suscité chez moi de vives émotions, et le destin de Smita m’a particulièrement touchée. Ses conditions de vie sont horribles et révoltantes, mais elle veut à tout pris protéger sa fille et que cette dernière sache lire et écrire.

Alors pourquoi, me direz-vous, malgré toutes ces qualités je reste sur la réserve ? J’ai conscience que ce roman est d’une beauté exceptionnelle, mais je n’ai pas réussi à accrocher avec les 2 autres personnages, Giulia et Sarah. Le combat de Sarah est certes très important mais son personnage froid, distant et carriériste m’a quelque peu rebutée… Quant à Giulia, elle m’a tout simplement laissée indifférente. Je l’ai trouvé transparente et fade mais surtout vieux jeu. Je me suis même demandée si l’action se passait à notre époque…

J’ai bien conscience d’être une des rares personnes à émettre des réserves sur cet ouvrage et je m’attirerai peut être les foudres de certains. cela n’a juste pas fonctionné pour moi autant que je l’espérai. Ceci est un avis tout à fait subjectif qui n’engage que moi. Je suis sure que ce livre plaira au plus grand nombre, et en plus il nous amène à réfléchir sur notre condition de femme.

 

3 roses

Ce livre fait partie de la sélection 2017 du Prix des Chroniqueurs Web dans la catégorie romans contemporains

9 commentaires sur “La tresse – Laetitia Colombani

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :