La dernière traversée – Caroline Pignat

Résumé :

Bannie de la résidence familiale en Angleterre, Ellie est embauchée pour travailler à bord de l’Empress of Ireland. Elle est tout de suite attirée par Jim, un jeune homme mystérieux qui travaille comme souffleur dans les fournaises du paquebot. Après un magnifique moment à Québec, la nuit de l’horreur. Les cris, les corps, les eaux si froides… Elle tente de se dire que Jim a survécu au terrible naufrage, mais le nombre de morts ne cesse de croître. Alors lorsque Wyatt Steele, journaliste au New York Times, lui demande de raconter son histoire, Ellie commence par refuser. Mais lorsqu’il lui montre le journal de Jim, retrouvé parmi les débris du paquebot, la jeune femme saute sur l’occasion. Elle veut en savoir davantage sur l’homme dont elle est tombée amoureuse. Le deal est clair : en échange de son témoignage, Steele lui donnera les pages du journal, une par une…

Mon avis :

Encore une fois je remercie les éditions Charleston pour ce service presse. Je l’ai lu directement après « Fille de Bohème » et je me suis régalée ! Non mieux que ça, j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette histoire ! J’ai lu ce livre en 2 jours à peine tellement l’intrigue est prenante ! Chronique d’un coup de foudre.

Pour commencer, j’aimerai souligner que j’ai adoré la construction de ce roman que j’ai trouvé particulièrement aboutie. D’emblée le ton est donné puisque nous rencontrons Ellen quelques heures seulement après le naufrage de l’Empress of Ireland. Et tout de suite de nombreuses questions se posent. Comment et pourquoi cette jeune anglaise de bonne famille s’est elle retrouvée femme de chambre ? Qui sont Meg et Jim et s’en sont ils sortis ? C’est ce que nous allons découvrir au fil du roman. Et pour cela nous allons voyager dans le temps à de nombreuses reprises. Mais à aucun moment je me suis sentie perdue. Car chaque souvenir est amené intelligemment rendant le récit très fluide. Ajoutez à cela la plume envoutante de l’auteur et vous obtenez un petit bijou. Caroline PIgnat a réussi à me faire passer par tout un panel d’émotions, à tel point que je n’ai pas pu décrocher de ce bouquin. Une fois commencé, il est impossible à lâcher, ce qui explique pourquoi je l’ai fini si tard dans la nuit.

Les personnages m’ont touchés. Leurs forces de caractère, leurs passés, leurs dévouements pour certains est sans faille et sans limite. Ellen a été reniée par son père à cause d’une erreur de parcours et recueillie par sa tante, une femme dure de prime abord. C’est elle qui décidera de l’envoyer sur le navire pour y travailler en temps que domestique. Mais malgré les difficultés, elle reste optimiste, gentille et humble. Son amitié avec Meg et sa rencontre avec le mystérieux Jim vont lui redonner le sourire. La romance sur fond tragique m’a beaucoup ému d’autant plus que Jim a de nombreux secrets (que nous découvrirons au compte-goutte). Nous sommes les témoins privilégiés de cet amour naissant mais nous savons aussi que l’inévitable va bientôt arriver… 

Le naufrage en lui même m’a fait tremblé. Tout s’est passé en l’espace de quelques minutes. 14 pour être exacte… c’est glaçant ! J’ai entendu les cris d’horreur, les pleurs et j’ai vu les nombreuses victimes prisonnières de ce monstre d’acier. Je trouve que l’auteur a trouvé les mots justes pour décrire la panique sans tomber dans le larmoyant. Le rythme s’accélère dans cette partie de l’intrigue et j’ai retenu mon souffle tout le long.

Ellen va sans sortir mais pas sans séquelles psychologiques. Elle ne doit la vie qu’à son amie Meg et ne cessera de se demander « pourquoi moi et pas elle ? ». Ce qui est beau dans ce roman c’est que comme on nous l’explique à la fin du livre, l’auteur s’est inspirée de personnes réelles pour ses personnages. Cela m’a d’autant plus bouleversée et en fermant ce livre, j’avais les larmes aux yeux… C’est un très bel hommage à ce naufrage dont on entend peu parler et qui a pourtant fait plus de victimes que le Titanic…

Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’abord d’une merveilleuse histoire d’amour entre deux personnes blessées par la vie. C’est l’histoire d’Ellen, une jeune anglaise, qui a du se battre dès son plus jeune age malgré sa bonne naissance et qui va avoir un destin hors norme. Mais c’est aussi une très belle histoire de sacrifice.

J’ai été touchée en plein cœur par ce roman et ses personnages au destin tragique. Ce livre est d’une rare justesse tant du point de vue des descriptions que des émotions. J’ai été chamboulée par cette catastrophe dont je n’avais pourtant jamais entendu parler. Il faut dire que quelques semaines plus tard, la Première Guerre Mondiale était déclarée. Un très bel hommage aux victimes !

 

coup de coeur

 

Publicités

4 commentaires sur “La dernière traversée – Caroline Pignat

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :