Etoiles dans le ciel du sud – Elizabeth Haran

Résumé :

Londres, 1954. Estella mène une vie des plus confortables… jusqu’à ce qu’elle découvre que son mari, en plus d’avoir fermé son cabinet d’avocat et dilapidé leur fortune, la trompe.
Le cœur brisé, Estella décide de refaire sa vie en Australie, où un poste de vétérinaire l’attend. Mais la jeune femme n’est pas seule à effectuer la traversée : elle est enceinte.
Arrivée à Kangaroo Crossing, Estella déchante. Peuplé d’une poignée d’habitants, le hameau est infesté de mouches et la chaleur y est suffocante. Et tous observent la nouvelle venue d’un œil suspicieux.
Parviendra-t-elle à gagner le respect et la confiance des habitants du village, plutôt rustres ? Un pari d’autant plus difficile à relever qu’elle leur a caché plusieurs pans de son passé. Et que ce dernier pourrait bien la rattraper…

Dans un décor aussi magnifique que âpre, tous les éléments qui ont fait le succès des sagas de Tamara McKinley et de Sarah Lark se trouvent ici réunis.

Mon avis :

Je remercie les éditions l’Archipel pour cette lecture. Le résumé de ce roman m’a tout de suite attirée et j’étais sûre de passer un bon moment. Je découvre la plume de l’autrice avec ce livre, mais comme apparemment elle s’inscrit dans la lignée de Tamara McKinley dont j’avais adoré Les orages de l’été, je me suis lancée les yeux fermés.

Je me suis tout de suite prise d’affection pour Estella qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Elle découvre le même jour qu’elle est enceinte et que son mari, qui se révèle vénal et superficiel, la trompe (avec sa cousine de surcroit). Elle décide donc de changer radicalement de vie en partant s’installer au fin fond de l’Australie où son père biologique, qu’elle n’a jamais connu, habitait.
Jeune vétérinaire comme lui, elle va reprendre son poste laissé vacant tout en gardant le secret sur ses origines et sa grossesse.
Mais nous sommes en 1954 et les hommes ne voient pas d’un bon œil l’arrivée de cette Anglaise, soit-disant vétérinaire. Estella va devoir faire face aux préjugés et à priori mais aussi aux commérages et railleries. Elle va devoir faire ses preuves et s’affirmer pour trouver sa place et se faire accepter par toute une communauté attachée aux traditions. Heureusement elle ne manque pas de ressources. C’est un personnage féminin fort comme je les aime. Elle se relève plus forte et déterminée de chaque épreuve. Gentille, tolérante et moderne sont ses caractéristiques premières mais je pourrai continuer longtemps…
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Ils sont tous complexes et luttent contre leurs vieux démons.
Secrets et non-dits seront au cœur du récit.

La plume de l’autrice m’a fait voyagé. Je me suis vraiment retrouvée dans la chaleur étouffante du bush Australien. Dépaysement garanti !

Cependant, beaucoup de longueurs ont gênées ma lecture… J’aurai préféré que l’histoire soit plus condensée car on passe parfois des dizaines de pages sans action. C’est le seul bémol qui a terni un peu ma lecture que j’ai quand même beaucoup aimé.

En conclusion, j’ai passé un bon moment avec ce livre que je recommande à tous les amoureux de l’Australie et à ceux qui veulent la découvrir. Ce livre vous fera voyager à coup sûr !

3 roses

Publicités

5 commentaires sur “Etoiles dans le ciel du sud – Elizabeth Haran

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :