Je sais pas – Barbara Abel

Résumé :

C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l’enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. C’est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C’est l’affolement général.
Tandis que deux enseignantes ramènent le groupe d’enfants au car, les autres partent aussitôt à sa recherche. Mylène prend une direction différente, s’aventurant donc seule dans la forêt. Au bout d’une demi-heure, les forces de l’ordre sont alertées. Un impressionnant dispositif est mis en place et l’équipe du capitaine Dupuis se déploie dans la forêt avec une redoutable efficacité. Et puis Emma réapparaît.
Le soulagement de ses parents arrivés sur place, Camille et Patrick, est à la hauteur de l’angoisse qu’ils ont éprouvée. Visiblement, il y a eu plus de peur que de mal pour la petite. Pourtant, la battue doit continuer avant la tombée de la nuit, car cette fois, c’est Mylène qui ne revient pas. Camille a retrouvé sa fille. En vérité, elle ne le sait pas encore, pour elle, le cauchemar ne fait que commencer.

Mon avis :

Cela fait longtemps que j’entends parler de Barbara Abel même si je n’avais lu aucun de ses livres jusqu’à présent. Alors quand je suis tombé sur celui-ci à la bibliothèque je n’ai pas hésité une seule seconde. J’étais sûre de passer un bon moment avec ce thriller psychologique. Je ne sais pas si c’est parce que j’en attendais trop, mais je ressors assez mitigée de ma lecture. Elle est prenante certes, mais il m’a manqué quelque chose… Il faut dire aussi que je deviens de plus en plus exigeante en matière de thriller.

D’emblée nous rencontrons Camille, mère de famille, dans une situation embarrassante. Sa petite fille de 5 ans, Emma, la surprend dans les bras d’un homme qui n’est pas son père… Cette scène d’entrée, à première vue sans rapport avec la disparition de la fillette quelques jours plus tard, sera en réalité un point fondamental de ce livre. En effet, à cause de cet évènement « anodin », Camille va se sentir fautive et sera prisonnière de sa trahison et de ses mensonges. Sa culpabilité sera le point central de l’histoire. Et je dois dire que cela est réussi. La tension est palpable. La jeune mère de famille est de plus en plus agitée et terrifiée à l’idée que son mari découvre la vérité.

La psychologie des personnages est bien travaillée chez Camille et Patrick. Par contre, en ce qui concerne la petite Emma, Barbara Abel y est allée (trop) fort à mon gout au point d’en devenir peu crédible. Sans en dévoiler trop, je ne pense pas qu’une enfant de 5 ans puisse être aussi mauvaise… J’ai été glacée par son comportement mais également très mal à l’aise… Malheureusement je n’y ai pas cru, c’était trop gros.

L’intrigue est haletante mais le dénouement n’a pas été à la hauteur de mes espérances : je l’ai trouvé trop facile, trop rapide. Beaucoup de questions restent sans réponses et je n’ai pas compris le peu d’explications qu’on nous fournit…
La plume de l’autrice est cependant simple, accessible… en un mot efficace. Le roman est addictif et se lit très vite. J’ai bien aimé sans que ce soit transcendant.

Vous l’aurez compris, le suspense et l’ambiance oppressante n’auront pas suffi à porter ce roman qui finalement retombe comme un soufflé. C’est une bonne lecture mais il m’a manqué quelque chose. Quoi ? Je sais pas…

 

1 rose

4 commentaires sur “Je sais pas – Barbara Abel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :