Outlander, Saison 1

Nouvelle rubrique que j’inaugure avec cet article. Je vais vous parler de l’adaptation de la saga Outlander. J’ai lu le 1er tome l’été dernier (ma chronique ici) et j’avais regardé la série dans la foulée. J’ai fini le tome 2 récemment (ma chronique ici) et avant de commencer la saison 2 j’ai voulu revoir celle-ci pour que tout soit frais dans ma tête.

Claire Randall, une infirmière de la Seconde Guerre Mondiale se retrouve projetée dans le passé, en 1743. Forcée d’épouser Jamie Fraser, un Écossais rebelle, elle en tombe amoureuse et doit alors composer avec deux amours à deux époques différentes. Claire doit apprendre à vivre au XVIIIe siècle dans un monde violent et imprévisible tout en menant une guerre sans merci pour sauver le coeur et l’âme de Jamie…

Le dépaysement est garanti avec cette série américaine. Je me suis complètement laissée emporter en Écosse au coté de Claire et Jamie.

Les images et les couleurs sont d’une beauté à couper le souffle. Cette série m’a fait voyager et m’a surtout donné envie de partir là bas (un futur projet de voyage peu être ?). Les costumes ne sont pas en reste.

La musique et plus particulièrement e générique est envoutante. D’ailleurs j’ai acheté le CD que j’écoute régulièrement.

Pour ce qui est de l’intrigue, pas de grosse surprise pour moi car les épisodes sont extrêmement fidèles au livre. C’est une très belle fresque romanesque pleine de charme à découvrir !

Beaucoup rapprochent cette série de Game Of Thrones, ce n’est pas le cas. À part le saut de Claire dans le passé, il n’y a aucun code de Fantasy. Il s’agit vraiment d’une série historique reconstituant la période trouble qu’a été la récolte jacobite.
Se retrouver au XVIIIème siècle a été une réelle découverte pour moi. Nous découvrons les Highlands et leur organisation en clans. Pour une immersion encore plus complète, il y a de nombreux passages en gaélique non sous-titrés que nous ne comprenons pas au même titre que Claire.

La série alterne entre des épisodes épiques où la tension est à son comble et des épisodes plus lents et calmes. Les derniers de la saison sont par contre très durs à regarder… mais ce sont les seuls aussi « violents ».


Charme, authenticité, romance et complots… un cocktail détonnant pour une série très addictive !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :