Sang Famille – Michel Bussi

Résumé :

« Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.
Je vais mourir ici.
C’est une certitude.Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ?
Tout est allé si vite, à peine quatre jours.
Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres.
Un orphelin.
C’est du moins ce qu’on avait toujours voulu me faire croire… »

Mon avis :

Un nouveau Michel Bussi ! Chouette ! Même si je n’ai pas lu tous ses titre, c’est un auteur que j’affectionne beaucoup. J’ai tout particulièrement aimé « Nymphéas Noirs » et « N’oublier jamais ». Pour moi ses livres sont toujours synonymes de bon moment. Merci à Netgalley et aux éditions Presses de la Cité pour cette lecture.

Michel Bussi entre directement dans le vif du sujet avec son premier chapitre au titre plus qu’équivoque : la fin. Le narrateur, Colin 16 ans, se retouve en très mauvaise posture. Comment cet adolescent banal a pu se mettre dans le pétrin ? Sans surprise, un petit retour en arrière s’impose. Nous rencontrons donc Colin, 4 jours auparavant. Il est orphelin depuis l’age de 6 ans et a été élevé par son oncle et sa tante en région parisienne. Personne n’évoque ses parents devant lui comme si le sujet était tabou. Pourtant il en est persuadé son père est vivant. Quand il trouve un camp de voile justement sur l’ile où il a vu le jour, l’occasion est trop belle !

L’auteur nous embarque dans une folle aventure, une quête d’identité sur fond de mensonges et de secrets. Colin part sur les traces de son père mais va se retrouver dans une situation qui le dépasse, car le danger est omniprésent ce qui créé une ambiance très sombre, pesante voire suffocante. Nous lecteurs savons que le compte à rebours est lancé, l’heure fatidique approche. J’aurai aimé prévenir les personnages mais on est impuissants. J’avoue que j’ai été angoissée une bonne partie du roman.
Ce sentiment a été renforcé par l’alternance de point de vue à chaque chapitre.Le suspense m’a tenue en haleine.

La plume de Michel Bussi est toujours aussi agréable et addictive. Au début de ma lecture, je tournais les pages avec avidité. Seulement voilà, j’ai trouvé cette histoire trop longue et j’ai fini par me lasser. L’intrigue est trop prévisible et m’a déçue. J’ai assez rapidement compris ce qu’il se passait. J’attendais beaucoup plus de ce livre, l’auteur m’ayant habituée à des twists finaux surprenants. Mais là, rien. Le dénouement est survolé et me laisse un gout d’inachevé. J’ai eu envie de hurler « Et après ??? ».

Rappelons qu’il s’agit d’une œuvre de jeunesse comme « Code Lupin » ou encore « Gravé dans le sable » qui ne m’avaient pas convaincue non plus. Mon jugement peut paraitre dur, mais je vous rassure ce roman plaira au plus grand nombre… à condition de ne pas découvrir le pot aux roses à la moitié du roman ! Personnellement j’aime être surprise…ce ne fut pas le cas. Dommage !


La filiation et la quête d’identité sont au centre du nouveau roman de Michel Bussi qui nous livre un page turner rythmé et dynamique mais malheureusement trop prévisible.

 

1 rose

9 commentaires sur “Sang Famille – Michel Bussi

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :