Grisha, tome 1 : Les orphelins du Royaume – Leigh Bardugo

Résumé :

Depuis des siècles, le royaume de Ravka est divisé par le Shadow Fold, épaisse nappe de ténèbres peuplée de créatures sanguinaires. En tant que cartographe pour la Ire armée, Alina doit le traverser pour la première fois. Aussitôt, des volcras l’attaquent.

Elle est sauvée par Mal, son meilleur ami, dont elle est secrètement amoureuse et qui, à son tour, se retrouve acculé par les créatures. Elle émet alors malgré elle une lumière puissante, qui repousse les volcras. Dès lors, son destin prend une autre tournure : Alina est l’Invocatrice de lumière, celle qui pourrait vaincre le Shadow Fold et rendre la paix au royaume. La voilà emmenée à la capitale, au Little Palace, où elle entame son apprentissage aux côtés des Grisha, caste de magiciens qui gouverne le royaume avec le roi, et du plus puissant d’entre eux, le Darkling. Mais les intrigues de la cour sont moins simples qu’il n’y paraît, et Alina ignore où est censée aller son allégeance : au roi ? Au Darkling, qui semble nourrir pour elle des plans mystérieux ? Tandis que l’avenir de la Ravka repose sur ses épaules, la jeune femme doit à la fois découvrir les secrets des Grisha, et ceux de son cœur…

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Milan pour cette masse critique privilégiée qui m’a permis de recevoir les 2 tomes de cette duologie. Après mon coup de cœur pour Six of Crows (chronique du tome 1, chronique du tome 2, Six of Crows), j’avais vraiment très envie de découvrir cette histoire qui se passe dans le même univers. Mais vous savez ce que c’est, des PAL qui débordent alors on se restreint. Ce coup ci plus d’excuse. Aussitôt reçu, aussitôt lu ! J’ai adoré !

Leigh Bardugo a indéniablement un talent fou pour créer un univers addictif et abouti à l’atmosphère si particulière. Si cette nouvelle trilogie se déroule bien dans le même monde que Six or Crows (des années avant), la comparaison s’arrête là. La lecture est beaucoup plus fluide, l’intrigue beaucoup moins complexe et surprenante. Nous découvrons les Grishas, leur organisation et leur pouvoir de façon plutôt simple. Pas besoin de se triturer les méninges, il s’agit d’un roman beaucoup plus jeunesse que SoC.

Avec Alina nous découvrons Little Palace (l’école des Grishas), nous nous émerveillons avec elle devant cet institut qui m’a un peu fait penser à Poudlard. Elle va apprendre à maîtriser son pouvoir qu’elle ne soupçonnait pas et qui fait d’elle une Grisha très puissante. Mais qui dit puissance dit dangers… Alina va devoir affronter de nombreuses jalousies et rivalités mais va surtout devoir s’affirmer pour être plus qu’un pion que l’on peut manipuler à sa guise dans un jeu qui la dépasse.

Ce premier tome est très court, du coup les personnages ne sont pas autant approfondis que dans SoC où la complexité et la dualité des personnages m’avaient séduite. Rappelez vous, personne n’était tout blanc ou tout noir, tous avaient une part d’ombre. Ici dans ce premier tome (mais cela peut changer avec le 2eme), la barrière entre le bien et le mal semble très nette. Il n’y a pas de demi mesure, c’est dommage.

Les personnages sont du coup un peu moins attachants. En plus Alina est très jeune et cela se ressent dans son comportement. Elle est naïve et très influençable mais son personnage semble évoluer ce qui est très positif. J’espère que par la suite elle deviendra une héroïne forte comme je les aime parce que pour le moment elle est un peu trop fragile.

Comme je vous le disais, ce livre est moins adulte que SoC, et on retombe dans les clichés du Young Adult notamment avec un triangle amoureux : l’amour de jeunesse ou le mystérieux inconnu ? Mon choix a été vite fait. J’ai parfois regretté que la romance prenne le dessus sur l’action. J’aurai aimé que l’auteure développe un peu plus certains aspects politiques et enjeux…

L’intrigue est tout de même captivante et m’a tenue en haleine jusqu’au twist final qui ne me donne qu’une envie, me jeter sur le tome 2!


Même si Grisha est beaucoup plus jeunesse que Six or Crows, j’ai passé un excellent moment. J’ai été charmée par l’univers abouti et complexe de Leigh Bardugo. L’héroïne est un peu trop faible pour le moment mais je suis sûre qu’elle va évoluer. C’est une lecture très addictive, légère et surprenante. Malgré quelques défauts j’ai adoré !

 

3 commentaires sur “Grisha, tome 1 : Les orphelins du Royaume – Leigh Bardugo

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :