Songe à la douceur – Clémentine Beauvais

Résumé :

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Mon avis :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre quand il est sorti en 2016. Pourtant, il ne faisait pas partie de ma wish-list. Lors d’un passage en librairie, vu qu’il était sorti en poche avec cette magnifique couverture. Ce n’est qu’en le commençant que je me suis rappelée qu’il était en vers libres. Soyons honnête cela m’a un peu effrayée au début et finalement c’est une excellente surprise.

J’ai découvert une plume douce, raffinée et envoûtante. Clémentine Beauvais a ce pouvoir de faire chanter les mots et de rendre la mélodie entêtante. C’est fluide, c’est léger… C’est beau tout simplement.
Le récit prend la forme d’une histoire comme on pourrait la raconter un enfant. La narratrice joue un rôle primordial dans cette construction originale : elle s’interroge, donne son avis, intervient parfois. Le récit n’en est que plus vivant. L’écriture est très visuelle mais surtout très poétique. Je suis complètement sous le charme.

L’intrigue en elle-même est assez simple. Eugène et Tatiana malgré des sentiments évidents joue au jeu du chat et de la souris. Il semblerait (c’est sûr d’ailleurs) que Clémentine Beauvais ce soit inspirée des œuvres de Pouchkine et Tchaikovsky. Il serait donc intéressant de découvrir l’histoire originale…
Le couple ne m’a pas forcément beaucoup touchée par contre. Leur idylle ne m’a pas chamboulée, il m’a été difficile de ressentir quelque chose mais j’ai été tenue en haleine. La réussite de ce livre réside vraiment dans son style hors du commun.

J’ai tout de même été surprise par cette fin qui n’en n’est pas vraiment une d’ailleurs… Mais n’est-ce pas là toute la beauté de la chose laisser le choix au lecteur?


La vraie originalité de ce livre réside dans son style. C’est une lecture douce et poétique, pleine de charme. L’auteure m’a réconciliée avec l’écriture en vers et c’est déjà une victoire en soi.

 

Très bonne lecture

2 commentaires sur “Songe à la douceur – Clémentine Beauvais

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :