L’envol – Alia Cardyn

Résumé :

Chaque 27 juillet, Barnabé Quills organise une fête somptueuse dans sa propriété dominant l’océan. Cette année, la ville côtière de Black, en Californie, est en émoi. Lors de la fête annuelle, la jeune Théa Vogue a sauté dans le vide.

Pour son troisième roman, Alia Cardyn nous plonge dans le quotidien d’une petite ville et de 27 juillet en 27 juillet, nous explique le choix de Théa. Servi par une écriture ciselée, un magnifique roman sur l’amour, la filiation, la construction de soi… ainsi qu’un de ces dénouements inoubliables dont Alia Cardyn a le secret.

img_20190216_102020_411964582161.jpg

Mon avis :

Alia Cardyn est une auteure que je suis depuis son tout premier roman « Une vie à t’attendre ». Récemment j’ai lu le second « Le choix d’une vie » qui est sorti il y a quelques jours en poche… Je ne pouvais passer à coté de celui-ci ! Mais d’abord j’aimerai m’arrêter sur cette couverture : j’adore tout ce rose ! Je trouve qu’elle donne du peps et attire le regard. On a envie de se jeter dessus avouez, même sans savoir de quoi ça parle. Allez-y, foncez les yeux fermés. Ce livre est encore une fois une pépite !

N’attendez pas de moi que je vous fasse un petit résumé comme j’en ai l’habitude, vous n’obtiendrez rien. Il faut découvrir ce roman à l’aveugle avec la 4ème de couverture, et encore. Alia Cardyn a situé son intrigue dans la ville de Black, tout droit sortie de son imagination. Tous les 27 juillet, les habitants fêtent la légende de Black. Ce jour là, tout est possible, on peut se réinventer… Jusqu’au jour où la jeune Théa décide de sauter d’une falaise.

J’ai adoré la construction de ce récit, je l’ai trouvé très originale. Pour comprendre le geste de Théa, nous repartons en arrière. 4 ans plus tôt. Mais nous n’allons suivre les personnages qu’un seul jour chaque année : le 27 juillet. D’une année sur l’autre, nous les voyons évoluer, faire le point sur leur vie. Ainsi on ne s’attarde pas sur les points superflus. Alia Cardyn met l’accent sur ses personnages. Et quels personnages ! Ils ont tous un point commun : ils sont blessés, meurtris au plus profond de leur être. Ce sont des écorchés vifs que l’auteure a mis un point d’honneur à travailler et développer. Aucun n’est lisse, aucun ne m’a laissée indifférente. Je me suis attachée à chacun d’eux même si cela s’est fait plus ou moins rapidement…

Leurs blessures plus ou moins dissimulées sont un prétexte pour évoquer des thèmes profonds souvent présents dans les romans de l‘auteure. Le manque d’amour, le manque de communication, l’amitié, l’amour, la famille, la filiation… Tant de sujets abordés avec sensibilité et délicatesse pour nous montrer l’importance du passé dans la construction d’une personnalité et les conséquences qu’il peut avoir.

L’écriture est poétique, très visuelle…belle tout simplement. Les émotions sont au rendez-vous. Le fin ouverte (que l’auteure ne voulait pas si ouverte que cela apparemment) m’a laissée rêveuse et véhicule un beau message d’espoir. Un très gros coup de cœur !


Coup de cœur pour le nouveau roman d’Alia Cardyn que j’ai trouvé magistral. Les ravages du manque d’amour sont abordés avec pudeur et sensibilité, le tout porté par la plume enchanteresse de Alia Cardyn! A lire absolument.

Coup de' coeur

LC logo 2019

Un commentaire sur “L’envol – Alia Cardyn

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :