Les roses de Somerset – Leila Meacham

Résumé :

Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l’une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l’exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?

img_20190508_162747_598844175658.jpg

Mon avis :

Ce titre est un  des tout premier paru aux éditions Charleston, autant vous dire qu’il est introuvable. Du coup, j’étais vraiment super contente de voir qu’il sortait en posche. J’ai adoré ce roman même si les personnages féminins m’ont agacée, parce que les émotions étaient au rendez vous. Chronique.

Leila Meacham a réussi à capter mon attention des les premières pages pleine de mystère. Le seul problème c’est qu’au départ, j’étais un peu perdue au milieu de tous ces personnages et je ne comprenais pas grand chose. L’intrigue promettait d’être riche et complexe mais finalement elle est restée très accessible. C’est une magnifique saga familiale que nous raconte l’auteure.
Mary, mourante, modifie son testament et déshérite sa nièce Rachel, espérant ainsi qu’elle échappera à la malédiction des Toliver. Quelle est cette malédiction ? Comment Rachel va t’elle réagir en l’apprenant ? Pour cela il faut remonter le temps, à l’époque où la jeune Mary hérite seule du domaine familial, au détriment de son frère et de sa mère.

C’est un personnage assez agaçant auquel j’ai eu du mal à m’attacher. Elle est butée et assez égoïste. Elle n’hésite pas à se servir des autres pour arriver à ses fins : garder son domaine coute que coute. Les autres passent après sa précieuse plantation notamment Percy, son grand amour et Ollie, l’ai fidèle.
Rachel est exactement comme elle. Elle est obnubilée par son héritage qu’elle tient pour acquis. Il est tout de même très difficile de s’identifier à ces 2 personnages principaux. Pourtant ce ne sont pas les seules à m’avoir fait grincer les dents… Il n’y a pas une figure féminine qui a trouvé grâce à mes yeux. Elles sont toutes odieuses et intéressées à l’inverse des hommes qui m’ont tous charmée.

Est ce que cela m’a dérangée pour autant ? Pas du tout ! L’intrigue est riche en rebondissements et en émotions si bien que j’ai failli versé une petite larme à de nombreuses reprises. La plume de Leila Meacham est fluide, les chapitres sont courts, j’ai dévoré les 600 pages en quelques jours à peine. L’histoire est très addictive mais surtout très belle. J’ai adoré la symbolique des roses qui jalonne le récit : une rose rouge pour demander pardon, une rose blanche pour accorder son pardon. Je n’ai pas de mot pour décrire ce que j’ai pu ressentir… C’est magnifique.

Comme avec chacun de ses romans, l’auteure met à l’honneur son Texas natal. C’est dépaysant à souhait. Le seul petit bémol est ce dénouement beaucoup trop rapide à mes yeux. Je n’étais pas prête à abandonner ses personnages qui auront finalement trouvé une place dans mon cœur. Tous autant qu’ils sont. Une très bonne lecture que je vous recommande les yeux fermés.


Une histoire de sacrifice, de choix et de trahisons. Bref une magnifique saga familiale riche en rebondissements et émotions. Amour, héritage, malédiction sous le soleil Texan.

Très bonne lecture

LC logo 2019

Autre roman de Leila Meacham que j’ai lu :
Le ranch des trois collines – Leila Meacham

 

 

2 commentaires sur “Les roses de Somerset – Leila Meacham

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :