L’année prochaine à la havane – Chanel Cleeton

Résumé :

La Havane, Cuba, 1958
Elisa Perez et ses trois soeurs sont les joyaux de la dynastie sucrière familiale. Tandis que les hommes Perez président à la destinée du pays, elles évoluent dans un monde fait de luxe et d’oisiveté. Pourtant, les combats font déjà rage dans l’est du pays et bientôt la guerre civile frappera au cœur même de La Havane. Tandis qu’un monde s’éteint, un autre est en train de naître. Et la rencontre d’Elisa avec Paulo, un jeune révolutionnaire idéaliste, la précipitera au cœur du conflit.
Entre loyauté familiale, passion et idéologie, son destin va basculer, ainsi que celui de tout un peuple.
Soixante ans plus tard, la petite-fille d’Elisa, Marisol, découvre La Havane, cette ville qui a abrité les plus grandes joies et les plus grands drames de la vie de sa grand-mère…

Mon avis :

En étant Lectrice Charleston cette année, je découvre des romans qui n’auraient pas forcément capter mon attention en temps normal. Celui ci par exemple et cela aurait été bien dommage parce que ce fut un énorme coup de cœur. Merci aux éditions Charleston pour cette lecture instructive et passionnante.

La Havane, 1958. Elisa et sa famille, à la tête d’un empire sucrier, fuient Cuba pour rejoindre les Etats Unis. Castro et les révolutionnaires viennent de renverser Battista, dont le père de famille était très proche. Leur vie est menacée.
60 ans plus tard, Marisol se voit confier une mission : répandre les cendres de sa grand-mère Elisa à Cuba… Débute alors un voyage hors du commun.

Ici, je retrouve une construction que j’affectionne tout particulièrement, l’alternance passé et présent. Nous suivons d’une part Elisa, 19 ans en plein cœur de la révolution cubaine et sa petite fille Marisol après la mort de Castro. Deux époques pour se familiariser avec une partie de l’Histoire cubaine. Deux époques qui m’auront touchée chacune à leur manière.

En 1958, la jeune Elisa se retrouve au cœur de la révolution cubaine, une période très troublée qui m’est quasiment inconnue. Les affrontements se font de plus en plus fréquents, le danger est omniprésent. Au cœur de la tourmente, Elisa va rencontrer un révolutionnaire dont elle va tomber follement amoureuse. Une magnifique histoire d’amour que le contexte politique va contrarier. J’ai adoré cette partie du récit qui m’a tenue en haleine dès les premières pages mais l’histoire de Marisol m’a tout autant captivée. D’habitude, lors d’un roman sur deux périodes, il y a en toujours une prédominante ou plus passionnante, mais ici il m’a été impossible de choisir entre ces 2 héroïnes. Marisol met pour la première fois les pieds à Cuba en 2017, après la mort de Castro donc. Et naïvement je croyais que les tensions s’étaient apaisées. Ce roman m’a ouvert les yeux sur les conditions de vie à La Havane encore en rigueur de nos jours. Cela m’a fait frissonné parce que la pauvreté et l’insécurité font partie du quotidien. Et que dire de la liberté qui reste tout de même très limitée. C’est dans ce contexte que Marisol découvre le pays de ses ancêtres. J’ai aimé les 2 perspectives de ce roman : Elisa a toujours vécu à Cuba et doit pourtant s’exiler aux Etats Unis et Marisol née américaine pense être cubaine mais ne sera jamais considérer comme telle. Il s’agit quelque part d’une quête d’identité.

Si le début de l’intrigue est assez lent, la tension augmente crescendo. Et à la moitié du roman, il devient impossible de le lâcher. J’avais un besoin irrépressible de connaitre la suite. La plume de l’auteure est entrainante, envoutante voire enivrante. Elle arrive parfaitement à retranscrire cette atmosphère stressante et dangereuse pour nous livrer une histoire épique, haletante et émouvante. J’ai été chamboulée par ce livre qui m’aura en plus fait voyager. C’est une immersion totale dans la culture cubaine que Chanel Cleeton nous offre (politique, culture, nourriture). Le dépaysement est garanti.

Le dénouement est magnifique et laisse présager que l’histoire de Beatriz, la sœur d’Elisa est tout aussi passionnante. Oui, vous avez bien lu, il semblerait que la famille Perez ne nous ait pas encore livré tous ses secrets…


Ce roman célèbre toutes les formes d’amour : le grand amour que l’on n’ oubliera jamais, l’amour de son pays, l’amour que l’on ressent pour ses amis ou sa famille. Une histoire d’héritage et de loyauté qui m’aura arrachée quelques larmes, de joie comme de tristesse. Un coup de cœur inattendu qui m’a bouleversée.

Coup de' coeur

LC logo 2019

3 commentaires sur “L’année prochaine à la havane – Chanel Cleeton

Ajouter un commentaire

    1. Oh merci 😍😍Ce livre a été un déferlement d’émotions ! Ce qui est fou c’est que je ne me serai jamais arrêté dessus parce que je n’aime pas la couverture 😍. Je suis contente de t’avoir convaincue il vaut tellement le coup 😍

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :