Les femmes qui achètent des fleurs – Vanessa Montfort

Résumé :

Madrid, quartier des Lettres. Le Jardin de l’Ange est une boutique tout à fait extraordinaire. On y trouve des arbres, des fleurs, des grillons et surtout des femmes singulières.

Olivia : Maîtresse des lieux, mystérieuse et fascinante, connaît le langage des cœurs aussi bien que celui des fleurs.
Marina : Souffre du syndrome du copilote. Dépendante de son compagnon, elle n’a pas le contrôle de sa vie. Sa fleur est la violette, symbole de l’humilité et de la timidité, mais aussi de la confiance en soi, si difficile à acquérir.
Casandra : Frappée du syndrome de la superwoman : plutôt mourir que de dépendre de quelqu’un ! Sa réussite professionnelle passe avant sa vie personnelle… Sa fleur est l’orchidée bleue, symbole de la sérénité qui lui manque.
Gala : Atteinte du syndrome de Galatée : elle croit fermement que les femmes d’aujourd’hui ont tous les droits… sauf celui de vieillir ! Sa fleur est le lys blanc, symbole d’une coquetterie éternelle.
Aurora : Victime du syndrome de la belle au cœur souffrant : plus elle souffre, plus elle est amoureuse. Sa fleur est le calendula, symbole de la tristesse, mais aussi de la cruauté qu’elle utilise parfois pour se défendre.
Victoria : En proie au syndrome de la toute-puissance : elle a décidé qu’elle serait la meilleure dans tous les domaines. Sa fleur est celle du cognassier, symbole de la tentation, tentation d’oser, de se libérer…

img_20190825_111956_877550631815.jpg

Mon avis :

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cet envoi. A la vue du titre et du résumé, ce roman m’a tout de suite attirée. Je suis contente de l’avoir découvert mais si j’en attendais beaucoup plus.

Ce livre c’est une histoire de femmes. L’histoire de 6 femmes pour être exacte. Elles n’ont rien en commun de prime abord à part leur amour des fleurs. Elles vont jalonner ce roman et nous allons peu à peu les découvrir. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elles soient toutes associées à une fleur. Elles ont toutes surmontés des épreuves mais nous nous concentrons plus particulièrement sur Marina qui vient de subir une grosse perte. Elle est en pleine reconstruction et au coté des ses nouvelles amies elle va reprendre confiance en elle. D’ailleurs, le récit oscille ente deux temporalités : le présent où Marina est en mer et le passé quand elle a rencontré ces femmes singulières.

Si le destin de ces 6 femmes m’a  intéressée, la partie en mer m’a profondément ennuyée. Il y a clairement un problème de rythme dans ce roman… Je me suis sentie perdueau mileu des introspections de Marina et de ses pensées philosophiques… Quant aux autres personnages, même si j’avais hâte de découvrir leur histoire, je n’ai pas réussi à m’attacher beaucoup à elles. Peut être parce qu’on les voit à travers les yeux de Marina seulement. Au final je n’ai quasiment rien ressenti pour elles.

Par contre, ce que j’ai adoré c’est l’ambiance fleurie de ce roman. Cette boutique semble être un vrai paradis et rien que pour ça j’aurai aimé qu’elle soit réelle. Tous mes sens ont été mis en éveil et j’ai adoré. Dommage que je sois passée à coté du message féministe véhiculé par ce roman. C’est donc une lecture mitigée.


J’attendais beaucoup de ce roman. Peut être trop, parce que c’est une déception. Les problèmes de rythme notamment ont failli avoir raison de moi, et je suis passée complètement à coté du message que l’auteure voulait faire passer.

 

Pas mal

Un commentaire sur “Les femmes qui achètent des fleurs – Vanessa Montfort

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :