Passionnément Valéria, tome 4 – Elisabet Benavent

Résumé :

Bien qu’ayant désormais une relation avec Bruno, un écrivain plus âgé qui lui apporte stabilité et confort, Valeria ne cesse de penser à Victor. D’autant que ce dernier fait le forcing pour la reconquérir !Par chance, ses amies sont toujours là, à qui elle peut se confier, au téléphone ou autour d’un verre. Mais chacune est bien occupée.
À commencer par Carmen, qui va devenir maman et qui angoisse, un peu, beaucoup… Nerea, elle, est archiprise par son nouveau boulot… et son nouvel amant. Quant à Lola, elle s’est casée et ne jure plus que par Rai. Au point de ne pas tenter d’attirer son nouveau boss dans son lit ?
Bref tout change… et rien ne change. Les quatre inséparables se retrouvent toujours pour évoquer les problèmes existentiels, où les hommes occupent une large place. Que ferait-on sans eux ?

img_20191120_114709_2281544205571.jpg

Mon avis :

Merci à Mylène des éditions l’Archipel pour cette nouvelle réception. Aussitôt reçu, aussitôt dévoré. IL faut dire que j’avais vraiment hâte d’avoir la conclusion des aventures de Valéria et ses amies surtout après le 3ème tome, très décevant. Ce dernier volet m’a réconciliée avec cette série 100% féminine !

Valéria sort avec Bruno, une relation à distance qui lui convient parfaitement. Pourtant elle ne peut pas se sortir Victor de la tête et va jouer avec le feu. Carmen, jeune mariée, attend un heureux évènement, Lola est amoureuse et Nerea se révèle !

Le style de l’auteure est sans surprise toujours aussi fluide, l’histoire addictive. Encore une fois, il m’a fallu 2 tout petit jours pour finir ce roman. Les mots glissent tout seuls. L’intrigue est bien plus intéressante que dans le tome précédent même si Valéria est toujours aussi indécise. Victor ou Bruno ? Bruno ou Victor ? Pourtant le choix est simple et évident. La question ne devrait même pas se poser, du coup j’ai encore eu envie de la secouer, de lui ouvrir les yeux. Elle n’est pas capable d’apprécier ce qu’elle a et préfère de nouveau l’adultère. Je découvre une autre facette de sa personnalité, l’égoïsme. Elle ne pense pas du tout aux gens qui l’entourent et jouent avec leurs sentiments sans aucune culpabilité. Le pauvre Victor est traité en homme objet, Bruno est le gentil cocu. Cependant, elle m’a beaucoup moins agacée que dans le tome 3. Elle essaie tout de même de rentrer dans le droit chemin.

Les histoires parallèles de Carmen, Lola et Nerea n’y sont pas étrangères. Elles sont beaucoup plus adultes, plus matures que Valéria finalement et tenteront par tous les moyens de l’aider. Heureusement qu’elles étaient là pour relever le niveau.

Concernant les scènes de sexe, elles sont moins présentes que dans le volet précédent (il faut dire qu’il y en avait à quasiment toutes les pages). Je trouve cependant que par moment on frôle avec la pornographie, les descriptions laissant peu de place à l’imagination. C’est cru, c’est trash, c’est plus que hot !

Mais j’ai vraiment bien aimé cette conclusion. Elle est cohérente et prévisible mais douce et agréable.

De façon plus générale, cette série m’aura tout de même séduite. Il y a du bon et du moins bon mais globalement j’ai passé de très bons moments. C’est pétillant, dynamique, entrainant et torride ! Le premier tome avait été un coup de cœur, j’ai revu mon enthousiasme à la baisse, mais c’était sympathique.


Une belle conclusion à cette saga haute en couleur. Une héroïne pétillante, drôle, parfois agaçante mais tellement vraie !

bonne lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :