Interfeel, tome 1 – Antonin Atger

Résumé :

Dans un futur proche, Interfeel est un nouveau réseau social permettant de partager ses émotions. Il n’est désormais plus possible de mentir ou cacher ce que l’on ressent. Nathan, 16 ans, a grandi avec Interfeel, et connaître les émotions de ses amis lui semble tout aussi naturel que de respirer.Mais un événement tragique va se produire sous ses yeux et bouleverser ses certitudes. Qu’est-ce vraiment qu’Interfeel ? Quel secret se cache derrière ce système que le monde entier utilise ?

img_20200102_110546_917-11121448875.jpg

Mon avis :

Je remercie Babelio et PKJ pour l’envoi de ce roman en vue d’une rencontre avec l’auteur. Ce qui m’a attirée dans ce roman, c’est son thème : les dangers des réseaux sociaux (entre autre)… Je pensais lire un one-shot mais apparemment c’est une série. Clairement après cette lecture je n’aurai pas le courage de lire la suite.

Nathan et ses amis vivent dans le futur où leurs émotions sont contrôlées et analysées par Interfeel. Impossible de cacher ce que l’on ressent ou de mentir. Ils sont heureux ainsi et se sentent en sécurité, alors quand un incident vient bousculer leurs habitudes et leurs certitudes, c’est la panique !

Encore une dystopie Young Adult. Franchement je me demande encore pourquoi je m’acharne à en lire après cette lecture, parce que clairement cela ne me correspond plus. Cependant j’ai voulu laisser sa chance à ce roman qui semblait très prometteur. Et au départ, j’étais emballée par l’originalité de ce roman. Mais rapidement des longueurs sont apparues parsemées ça et là de révélations. Des révélations certes surprenantes mais qui complexifient bien trop l’intrigue à mon gout. J’avais non seulement du mal à saisir toutes les subtilités de cet univers mais je trouvais surtout le tout de moins en moins crédible.

Mais le souci majeur est que je ne me suis pas attachée aux personnages. L’auteur est resté trop en superficie et leurs caractères auraient mérités d’être creusés et approfondis. Ce qui était par contre appréciable était les changements de point de vue réguliers. Cela dynamise un peu le récit mais n’aura pas suffit à maintenir mon intérêt. Beaucoup de questions restent sans réponse à la fin de la lecture, ce qui appelle un 2ème tome (je l’espère car sinon mon avis serait encore plus tranché). Malheureusement, je ne poursuivrai pas l’aventure parce que j’ai déjà eu beaucoup de mal à finir celui ci.

J’aimerai tout de même finir sur une note positive en soulignant que c’est un roman d’anticipation glaçant tant ce futur nous semble possible et réalisable. Ne sommes nous pas en permanence connectés aux réseaux sociaux ? Il n’y a qu’un pas entre notre monde et celui d’Interfeel…
Ce roman fait donc réfléchir aux dangers et aux dérives des réseaux sociaux et je trouve que c’est une belle prise de conscience pour les jeunes générations…


Une idée de départ originale mais malheureusement mal exploitée de mon point de vue…

Pas emballée

 

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :