Pour le pire – E. G. Scott

Résumé :

Le couple que forment Paul et Rebecca ne reposerait-il que sur des illusions ? Lorsque deux policiers sonnent à leur porte un matin, à la recherche d’une femme disparue, Rebecca est loin de se douter que ce sera l’événement le moins dramatique de sa journée. Car son mari cache quelque chose. Et plus elle creuse, pire semble être l’objectif de celui qui partage sa vie depuis vingt ans. Alors que les mensonges de Paul se multiplient, confiance et fidélité semblent ne plus être que de lointains souvenirs et sa femme sombre dans la paranoïa.
Progressivement, le couple se retrouve piégé dans une spirale infernale… au risque de tout détruire.

img_20200122_110539_648325664480.jpg

Mon avis :

Quand Babelio m’a proposé ce livre lors d’une masse critique privilégiée, je n’ai pas hésité. Pourquoi ? A cause du bandeau « Le suspense qui fait passer Gone Girl pour la romance du siècle ». Dès que Gone Girl est cité, il ne m’en faut pas plus. Alors j’ai eu raison ou pas ? La réponse avec cette chronique…

Rebecca et Paul sont mari et femme depuis près de 20 ans. Pourtant leur couple est tout sauf parfait. Rebecca a une addiction aux médicaments, Paul semble en avoir une aux femmes. Un matin, la police vient sonner chez eux, une femme a disparue mais Rebecca est loin de s’imaginer que ce n’est que le début de la descente aux enfers.

Ce roman est clairement un grand thriller psychologique. Grâce à de multiples narrateurs nous plongeons directement au cœur des soupçons et du danger. Il est évident que nos deux personnages principaux, Rebecca et Paul, ont de nombreux secrets. Leur mariage bat de l’aile et un fossé les sépare peu à peu.
L’addiction de Rebecca la laisse dans le brouillard une bonne partie de son temps, elle ne sait plus ce qu’elle fait et sombre peu à peu dans la paranoïa. Elle se méfie de tout et de tout le monde, surtout de Paul qui projette de la quitter. Si au départ, elle arrive à rester maitre d’elle même, elle perd petit à petit le contrôle de la situation. Son personnage est finement analysé et travaillé, le thème de l’addiction médicamenteuse méticuleusement abordé. Comme elle, nous ne discernons plus le vrai du faux.
Paul quant à lui, mène une double vie et est un homme à femme. Il ment ouvertement à sa femme sans aucune culpabilité, sans aucun remord. Que cache t’il ? Une chose est sûre l’intrigue est rondement bien menée.

Les 2 auteures (car il s’agit en réalité d’un roman à 4 mains) tirent les ficelles de ce roman diabolique avec brio. Paranoïa, adultère, mensonges, nous sommes emportés par ce suspense insoutenable qui nous fait tourner les pages avidement. Les retournements de situation s’enchainent si bien qu’on ne sait plus à qui se fier… jusqu’au dernier moment.

J’ai trouvé le dénouement de ce roman exceptionnel, c’est une fin dramatique comme je les aime qui m’a même donnée la chair de poule.
J’ai frissonné, j’ai mené l’enquête, j’ai douté, j’ai adoré ! Alors finalement est il à la hauteur de Gone Girl comme le laissait supposer le bandeau ? Il ne le détrônera pas dans mon cœur, mais c’est tout de même un excellent thriller psychologique qui m’a surprise du début à la fin.


Un très bon thriller psychologique où les fausses pistes se multiplient pour notre plus grand bonheur.

Très bonne lecture

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :