La part des Anges – Bruno Combes

Résumé :

Lisa a perdu le goût de vivre depuis la mort accidentelle de son fils. Avec son mari et sa fille, elle quitte Paris pour s’installer dans une ferme isolée au fin fond du Périgord, La Part des Anges, dans l’espoir de se reconstruire. En vain…

Jusqu’au jour où Lisa découvre, niché dans le grenier de la vieille bâtisse, le journal d’Alice qui a vécu à La Part des Anges quatre-vingts ans auparavant. Page après page, Alice y raconte toutes les épreuves que la Seconde Guerre mondiale lui a fait traverser, de son mari déporté en Allemagne aux pires souffrances qu’elle a dû endurer pour assurer la sauvegarde de sa famille. Deux âmes égarées vont ainsi se rencontrer à l’abri des murs de ce lieu mystérieux. Devant le courage d’Alice, Lisa trouvera-t-elle la force de se reconstruire ? ?

DEUX ÉPOQUES… DEUX FEMMES… UNE LEÇON DE VIE ET D’ESPOIR.

img_20200620_112119_9501965469076.jpg

Mon avis :

C’est le deuxième livre de Bruno Combes que je découvre. Ce que je n’oserai jamais te dire étant le premier. Outre sa superbe couverture, le résumé m’a tout de suite parlé. J’aime les récits alternant passé/présent ce n’est un secret pour personne, mais un thème beaucoup plus dur et personnel a fait écho en moi. Le deuil d’un enfant. Je ne pensais pas qu’il aurait une place aussi centrale dans ce roman mais c’est ce qui l’a rendu émouvant à mes yeux.

Et dès la première page, les larmes me sont montées naturellement. « Se pardonner ce n’est pas oublier, c’est décider de se tourner vers la vie ». Chaque début de chapitre commence par des petites apartés, comme celle ci, pleines de vérités, pleines de sentiments. Chaque mot, chaque pensée, j’aurai pu les dire, les écrire. Parce que c’est exactement mon ressenti depuis que j’ai dis adieu à mon étoile.

Ce roman c’est l’histoire de Lisa, l’histoire de son deuil et de sa reconstruction. Sa culpabilité c’est la mienne, son état d’esprit c’est le mien, sa reconstruction c’est la mienne. Ce roman a résonné en moi à de nombreuses reprises. Parce qu’on oublie pas, on apprend à vivre avec. Inutile donc de préciser que je me suis complètement identifiée à Lisa et que j’ai été plusieurs submergée par l’émotion pendant ma lecture.

Pourtant ce n’est pas un coup de cœur parce que quelque chose m’a manqué dans la narration. C’est bien écrit, ce n’est pas le problème, mais parfois Bruno Combes est trop factuel. Le destin d’Alice ne m’a pas touchée, ne m’a pas bouleversée. Son destin ne m’intéressait tout simplement pas, chose assez rare. Il faut dire que ce n’est pas un roman historique. Alice est simplement un déclencheur chez Lisa. Elle va lui permettre de se réveiller de sa torpeur, de se tourner vers l’avenir, de se remettre à vivre tout simplement.


Ce roman n’est pas un un roman historique. C’est une histoire de culpabilité, de deuil et de reconstruction.

bonne lecture

 

Autre livre de l’auteur que j’ai lu :
Ce que je n’oserai jamais te dire – Bruno Combes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :