Ils sont chez nous – Lisa Jewell

Résumé :

Certains secrets de famille sont plus mortels que d’autres… Trois cadavres et un bébé abandonné : c’est la macabre découverte que fait la police dans une belle demeure de Chelsea, celle qu’occupait la famille Lamb. Faute de preuves et de témoignages, les enquêteurs privilégient la piste d’un suicide collectif et l’affaire est classée. Vingt-cinq ans plus tard, quand Libby hérite de la maison et se voit révéler les circonstances de son adoption, elle se rend sur les lieux pour percer le mystère de ses origines.
Accompagnée par Miller, un journaliste qui a enquêté sur cette terrible affaire, la jeune femme va faire des découvertes troublantes. Mais est-elle prête à découvrir l’effroyable secret qu’on lui cache depuis sa naissance ? Elle ignore encore que quelqu’un, quelque part, donnerait cher pour la retrouver..

IMG_20201115_174535_398.jpg

Mon avis :

Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir Lisa Jewell. C’est désormais chose faite avec ce roman que j’ai dévoré en quelques heures à peine. Suspense et frissons garantis avec cette lecture plus sombre qu’elle n’y parait.

L’auteure a choisi de raconter cette histoire avec un roman chorale et c’est 3 personnages qui vont prendre la parole : Libby qui découvre à ses 25 ans qu’elle hérite d’une maison, Henry fils des propriétaire de cette maison où un drame a eu lieu 25 ans plus tôt et Lucy au passé plus que mystérieux. A tour de rôle, ils vont nous raconter leur histoire afin que l’on comprenne quel drame s’est joué dans cette demeure de Chelsea.

Cette alternance de point de vue rythme le récit et entretient le mystère qui entoure cette maison. C’est avec impatience que nous tournons les pages, à la fois curieux et inquiets de découvrir l’horrible vérité. Au fur et à mesure que nous avançons, l’histoire devient plus sombre et l’ambiance s’obscurcit, et se charge en tension. Toute lumière et tout optimisme quitte ce roman qui devient oppressant. L’ambiance est malaisante, malsaine par moment. On ne se sent pas bien du tout. Quel sombre secret cette maison cache t’elle ? Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’intrigue prenne ce tournant, c’est donc un roman que je qualifierai tout de même de surprenant. Même si ce n’est pas sa caractéristique première. C’est avant tout un thriller psychologique rondement bien mené. Le suspense est omniprésent, l’intrigue est inquiétante mais surtout addictive.

La psychologie des personnages et finement travaillée et analysée. C’est d’ailleurs ce qui fait la grande force de ce roman. J’ai été particulièrement touchée par Lucy, cette mère courage que la vie n’a pas épargnée. Mais Henry, seul narrateur a nous parler du passé, est le personnage le plus marquant. Très particulier et solitaire, il est difficile à cerner et nous met très mal à l’aise. Directement, on sent qu’il y a quelque chose qui cloche avec lui sans réussir à mettre le doigt dessus. Simple marginal ou véritable psychopathe ?

Malgré quelques longueurs par moment, ce roman est addictif et les pages se tournent seules. La fin ouverte ne m’a malheureusement pas tout à fait convaincue, j’attendais un dénouement plus glaçant au vue de la tension croissante. J’ai tout de même passé un très bon moment de lecture.


Un thriller psychologique à l’ambiance sombre, oppressante et malaisante qui nous tient en haleine jusqu’au dernier moment.

Très bonne lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :