La promesse de l’oasis – Béatrice Courtot

Résumé :

1954 – Algérie française. Le souffle chaud du sirocco s’empare de la ville de Mostaganem où l’été touche à sa fin. Daniel s’apprête à rentrer à l’Université d’Alger pour y étudier les vertus médicinales des plantes. Sa rencontre avec Asma bouleversera sa vie à tout jamais. Aux prémices de la guerre d’Algérie, leur amour tentera de survivre, comme l’oasis dans le désert.

2018 – Paris. Daniel reçoit une calligraphie arabe marquée d’une hirondelle charifa, symbole sacré dans le Coran. Le coeur ébranlé par cet envoi, il se retrouve plongé dans un coma artificiel. Sa petite-fille Nour s’élance alors dans une quête personnelle, un voyage initiatique qui l’emmènera sur les traces de ses grands-parents en Algérie… ce paradis qui offrait pourtant tant de promesses.

Mon avis :

J’ai découvert l’auteure l’année où elle a gagné le Prix du Livre Romantique organisé par les éditions Charleston et Pocket. J’étais donc curieuse de découvrir son nouveau roman qui allait me plonger dans un monde qui m’est complètement étranger : la guerre d’Algérie.

Comme je m’y attendais le contexte de ce roman est passionnant. J’ai aimé découvrir cette période troublée dont j’ignorais tout. Béatrice Courtot a d’ailleurs su trouvé les mots pour que l’immersion soit totale. Le conflit nous est ainsi retranscrit de façon claire et limpide et je suis ressortie de cette lecture en ayant appris quelque chose. Des premières tensions jusqu’aux attentats, nous voyons l’Algerie basculer dans la violence et se cliver entre pieds noirs et algériens. Sans prendre parti et grâce à un couple mixte incarné par Daniel et Asma, nous découvrons ce pan terrible de l’Histoire.

Mais bien plus qu’un roman historique c’est aussi une magnifique histoire d’amour. Un amour interdit, mais un amour profond et sincère à n’en pas douter. Alors pourquoi Asma s’est elle enfermée dans le mutisme et s’est suicidée bien des années plus tard ? C’est ce que tentera de découvrir Nour, la petite fille du couple. Sur les traces de ses racines elle pourrait découvrir un terrible secret de famille.

Le récit alterne ainsi entre passé et présent pour notre plus grand bonheur. C’est fluide et addictif mais parfois un petit peu maladroit dans le style. L’auteure se perd parfois dans des détails inutiles ou des termes techniques ce qui peut rendre quelques parties un petit peu confuse. Il n’y a par exemple pas de narrateur fixe. L’histoire nous est racontée de plusieurs points de vue, c’est parfois dur de s’y retrouver.

Malgré tout ce roman est passionnant,  dramatique et intriguant même si la révélation du secret m’a paru tout de même un peu grosse. En tout cas, en commençant ce roman et pendant une bonne partie de ma lecture, je ne savais pas du tout où l’auteure m’emmènerait.


Un roman historique passionnant et dépaysant.

Très bonne lecture

LC logo 2019

Autre livre de l’auteure que j’ai lu :
La vallée des oranges – Béatrice Courtot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :