L’amandière – Simonetta Agnello Hornby

Résumé :

Sicile, 1963.

Les nouvelles vont vite dans les petits villages, et celle de la mort de l’Amandière, servante au palais Alfallipe, se répand comme une traînée de poudre.

Du médecin de famille jusqu’au prêtre de la communauté, en passant par l’employé communiste des postes, tout le monde a son mot à dire sur cette femme étrange dont le décès provoque des remous à n’en plus finir. Pourquoi le chef de la mafia s’est-il présenté à l’enterrement ? Les Alfallipe avaient-ils vraiment renoncé à administrer leurs propres domaines au profit d’une simple domestique ? D’où l’Amandière tirait-elle sa mystérieuse fortune ? Et surtout, comment fait-elle pour envoyer des lettres par-delà la tombe ?

Chacun détient un morceau de la vérité, mais entre rivalités éternelles, rancoeurs anciennes et jalousies nouvelles, il faudra détisser bien des rumeurs avant de pouvoir enfin assembler les pièces du puzzle…

Une fascinante fresque humaine qui met en lumière la place des femmes dans la société sicilienne prisonnière de ses traditions patriarcales.

Mon avis :

J’ai tout de suite été intriguée par ce nouveau titre sorti aux éditions Charleston. C’est donc tout naturellement que je l’ai lu dès sa réception. Et je dois dire que j’ai passé un très bon moment.

L’amandière c’est le surnom que l’on a donné à une domestique au service d’une famille respectée de Sicile. Pourtant, elle est devenue l’administratrice de leurs biens sans que personne ne sache réellement pourquoi. A sa mort les langues se délient. Comment passe t’on de domestique à régisseuse ? Quels étaient ses liens avec la mafia ? Au fond qui était l’amandière ?

C’est toute une galerie de personnages qui va nous permettre de répondre à ces questions. Et quand je dis galerie, ce n’est pas un euphémisme. Il y a beaucoup voire trop de protagonistes. En débutant ma lecture, j’étais noyée sous les noms propres (en italien par dessus le marché). Je ne savais plus qui était qui, j’étais complètement perdue. J’ai du vraiment m’accrocher pour y comprendre quelque chose, surtout que tous ces personnages ont des liens entre eux. Je vais être honnête, impossible pour moi de tout retenir. Une fois le constat fait, j’ai décidé de lâcher prise, de ne pas me creuser les méninges pour tout mémoriser. C’est à ce moment là que j’ai commencé à apprécier ma lecture. Je l’ai même adoré.

Le mystère autour de l’amandière est complet. Ce personnage est complexe et envoûtant. Je voulais à tout prix percer tous ses secrets pour comprendre qui elle était vraiment. C’est le suspense qui m’a tenu en haleine et fait tourner les pages avec avidité. Et plus on avance dans notre lecture plus le mystère s’épaissit. Le rythme est vif et entraînant. Il fallait que je connaisse le fin mot de l’histoire.

Pourtant ce roman ne se résume pas qu’à cela. C’est aussi une invitation au voyage : direction la Sicile des années 70. On découvre un petit village où tout le monde se connait, où les commérages vont bon train, et où l’ombre de la mafia plane.

Certains personnages sont très caricaturés notamment les héritiers de la famille. Tous plus intéressés les uns que les autres. J’ai aimé le fait que l’amandière les mettent à l’épreuve et leur joue des tours. Ils l’ont bien mérités. Ce sont des personnes méprisantes, vénales et hautaines et leur sort m’a beaucoup amusée. L’auteure a ainsi livré une critique à peine voilée de la société où certains se croient tout permis.

L’amandière est une héroïne que j’ai admirée et respectée même si elle n’est présente qu’en souvenir. Certains l’aiment, d’autres la détestent ou la maudissent mais au fond combien la connaissent ? Comment a t’elle pu passer de domestique à administratrice de bien ? Si vous voulez le savoir, il faudra lire ce roman.


Une fresque familiale entraînante et captivante qui nous emmène en Sicile sur les traces d’une héroïne hors norme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :