Le choix des apparences – Martine Delomme

Résumé :

Avocate brillante mais impitoyable, spécialisée dans le divorce, Camille voit son univers basculer lorsque le mari d’une de ses clientes se suicide sous ses yeux.

Choquée, la jeune femme décide de partir quelques jours en Bretagne, où elle a vécu les plus beaux moments de son enfance, auprès de ses grands-parents. Alors qu’elle s’apprête à boucler sa valise pour rentrer à Toulouse, elle accepte, sur un coup de tête, un poste d’assistante juridique dans une biscuiterie locale. Pour renaître, Camille va devoir affronter les fantômes qui la hantent depuis trop d’années…

Mon avis :

Ce roman fait partie de la sélection pour le Prix des Lectrices Charleston de cette année. C’est dans ce cadre là que je l’ai découvert et honnêtement je ne me serai pas forcément tournée spontanément vers cette lecture, qui me semblait assez courante, assez prévisible. Finalement, j’ai passé un bon moment avec ce roman addictif et sympathique. Cependant, il s’oubliera vite.

Prenez une avocate froide, autoritaire et prête à tout pour gagner et vous aurez Camille, réputée pour être une tueuse dans son domaine : les divorces. Sa vie et ses convictions vont voler en éclats lorsque le mari d’une cliente se donne la mort devant elle. Il est temps pour elle de prendre du recul, de se remettre en question et de réapprendre à vivre.

La plume de l’autrice, que j’avais découvert il y a quelques temps avec un autre roman est fluide et addictive. C’est un livre très plaisant qui se lit très vite. Sans être d’une originalité folle, l’intrigue m’a tout de même séduite par ses thèmes terriblement d’actualité et par le mystère qui entoure le personnage de Camille. Rapidement, on comprend qu’elle cache une grande blessure et que son apparente dureté n’est qu’une carapace. J’ai aimé suivre son évolution mais ce qui a réellement aiguisé ma curiosité c’est le suspense que l’autrice a su distiller tout au long de l’intrigue. Car Camille reçoit des lettres de menace et ils sont plusieurs à lui vouloir du mal : sa famille qu’elle semble négliger, son compagnon qu’elle ignore, son assistante bafouée, son associée… C’est vraiment cette énigme qui a maintenu mon intérêt parce que certaines parties sont un peu longues, notamment tout ce qui touchait au juridique.

Outre ces quelques longueurs, j’ai trouvé que l’intrigue était trop gentille, trop sage, trop entendue. En commençant ce roman, j’en connaissais déjà les grandes lignes. C’est l’histoire d’une femme qui se retourne vers les choses simples de la vie, qui se retrouve et qui accède au bonheur. Ce livre nous parle de résilience (encore) et j’avoue que ce sujet commence à me lasser… Malgré quelques surprises, je sais que ce roman ne me restera pas en mémoire. Pour autant j’ai passé un bon moment et c’est là toute la contradiction.


Une lecture feel-good qui se laisse lire très facilement, qui m’a fait passer un bon moment mais que j’oublierai très rapidement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :