On s’est aimés comme on se quitte – Charlie Wat

Résumé :

Denis, 45 ans, est un homme triste. Englué dans ses problèmes de travail, ne sachant plus communiquer ni avec son fils ni avec son père, il voit son existence lui glisser entre les doigts.

Mais quand il apprend par inadvertance que son ex femme doit en épouser un autre dans trois jours à l’autre bout de la France, il refuse de laisser passer sa chance et s’embarque pour un improbable voyage.
Un périple au bout duquel il pourrait bien trouver autre chose que ce qu’il cherchait.

Mon avis :

Je découvre l’autrice avec ce titre. Si par certains aspects ce livre m’a charmée, je n’en ressors pas conquise pour autant. Explications.

Rien ne va plus dans la vie de Denis. Au travail il a été mis sur la sellette, son fils ne lui adresse quasiment plus la parole, son père débarque et surtout son ex-femme l’amour de sa vie se remarie. Alors sur un coup de tête il décide de partir la reconquérir avant qu’il ne soit trop tard. Débute un repas trip semé d’embûches.

L’originalité de ce roman feelgood est que le narrateur principal est un homme, chose assez rare aux éditions Charleston. Mais pourquoi pas. Malheureusement j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à ces personnages quasi exclusivement masculins. Je suis restée extérieure à l’histoire pendant un bon bout de temps et j’avoue que je n’ai pas ressenti beaucoup d’émotions. Leurs traits de caractères sont trop marqués, trop stéréotypés… j’aurai apprécié un peu plus de nuance et de finesse.

Le road trip est trop rocambolesque et perd clairement en crédibilité. J’ai levé les yeux au ciel un nombre incalculable de fois. A trop vouloir faire rire, cela en devient lourd. C’est d’ailleurs le problème majeur de ce roman, à mes yeux, tout est trop. Il est trop loufoque et trop déluré pour moi.

Par contre, le journal intime de Sandrine apporte une vraie pierre à l’édifice et je me suis surprise à adorer ces parties. Nous découvrons une femme et une histoire d’amour belle et touchante. J’ai aimé le Denis de Sandrine, pas celui qu’il est devenu. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de ce voyage. Que Denis se retrouve, retrouve sa complicité avec son fils et pardonne à son père. L’évolution de son personnage est intéressante bien qu’entendue et trop tardive. Du coup, même si ce roman n’a pas été à la hauteur de mes espérances, j’ai tout de même aimé les messages véhiculés par ce roman et surtout son dénouement doux et réaliste. Parce que oui on peut s’aimer comme on se quitte…


Une lecture en demi teinte, trop rocambolesque pour moi.

2 commentaires sur “On s’est aimés comme on se quitte – Charlie Wat

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :