Sous le ciel de Maralinga – Judy Nunn

Résumé :

Une base anglaise, au milieu de nulle part ; des tests sur les armes atomiques ; une armée de jeunes menée par un homme ambitieux : un cocktail désastreux. Nous sommes à Maralinga, au printemps 1956, terre des Aborigènes depuis 40 000 ans. Mais plus pour très longtemps…
L’histoire se déroule durant la Guerre Froide, au fond du désert sud-australien, dans le bush sauvage, là où le futur d’une nation est en train de se jouer… au détriment de son peuple.

Le lieutenant anglais Daniel Gardiner vient d’accepte un poste d’un an dans le sud de l’Australie, en échange d’une promotion rapide. Il va travailler avec Harold Dartleigh, Directeur du MI-6, et son agent sous couverture Gideon Melbray, mais aussi avec le colonel australien Nick Stratton et l’énigmatique Petraeus Mitchell, anthropologiste. Mais dans ce territoire isolé et violent, infecté par la folie et l’excitation provoquées par les tests nucléaires, qui paraissent une grande avancée à l’époque, les tensions sont fortes… Daniel va décéder dans de mystérieuses circonstances. Sa fiancée, la journaliste Elizabeth Hoffmann, va traverser la moitié de la Terre pour aller sur les lieux du drame, et essayer de découvrir ce qui se trame là-bas.

Mon avis :

En commençant ce roman, j’étais loin d’imaginer la direction qu’il allait prendre. J’ai été bluffée par cette intrigue riche, complexe et surprenante qui dénonce les essais nucléaires et leurs dérives.

L’histoire se concentre d’abord sur Elisabeth, héroïne comme je les aime. Moderne et déterminée, elle rêve d’indépendance et de reconnaissance dans le monde du journalisme où il est difficile pour une femme de se faire sa place. Sa rencontre avec Daniel Gardiner, militaire de carrière, va la bousculer car tomber amoureuse ne faisait pas partie de ses plans. L’autrice a su capter mon attention et me séduire dès ces premières pages. L’audace d’Elisabeth m’a fait sourire et la rend très attachante. Son couple basé sur la confiance et l’égalité surprend. Mais l’intrigue prend une toute autre dimension quand Daniel est envoyé à Maralinga, zone d’essai nucléaire dans le désert australien.

J’ignorais tout de ces essais et surtout de ce qu’ils ont impliqués. L’Angleterre et les autres pays, n’ont pas hésité à déplacer des populations, à mépriser leurs traditions, à imposer leur suprématie. Les aborigènes n’étaient que des dommages collatéraux dont le sort n’intéressait personne. L’intégration de la vision de ces aborigènes, qui ne comprennent pas ce qu’il se passe, est très intéressante et émouvante. Avec leurs mots, leurs pensées, leur incompréhension, ils apportent une autre dimension au récit. Récit d’ailleurs très instructif et richement documenté à tout point de vue mais qui se perd parfois en détails techniques… Certains passages étaient un peu longs d’autant que je ne voyais pas où l’autrice voulait en venir. Et bien, je dois dire qu’elle m’a complètement surprise avec un retournement de situation impossible à deviner et le retour d’Elisabeth, plus déterminée que jamais. Le suspense est omniprésent de la première à la dernière page. C’est un régal.

L’ambiance de ce roman est rendue oppressante par l’isolement, la chaleur et la moiteur propre à l’outback australien. Et pourtant cette lecture a été glaçante. Je ne vous en dirai pas plus car il faut la découvrir par vous même…


Une lecture dépaysante, révoltante, instructive mais surtout passionnante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :