Les rêves de nos mères, tome 2 : Les cendres sous les coquelicots – Carine Pitocchi

Résumé :

1914. Aux quatre coins de l’Europe, la guerre éclate, séparant familles et amants. Lorsque leurs fiancés sont envoyés au front, Lady Julia et Emily, malgré leur inquiétude grandissante, décident de s’engager elles aussi. Julia rejoint la Croix Rouge à Genève, tandis qu’Emily se rend en Belgique pour aider la population sous occupation allemande.

En France, à quelques kilomètres des tranchées où se battent les hommes, Florine, jeune institutrice, apporte soutien et réconfort aux enfants de son école, alors qu’à Londres, la famille Murphy prospère grâce à une nouvelle activité : la fabrication d’obus.

À l’autre bout du continent, la princesse russe Elena Demidov renie sa famille et son titre pour se joindre à la révolte du peuple.

Aristocrates ou domestiques, soldats ou civils, hommes ou femmes… la Grande Guerre n’épargne personne. Un roman choral palpitant, vibrant d’espoir et de fureur de vivre.

Mon avis :

L’année dernière, j’avais découvert le tome 1 de cette saga, lauréat du Prix du Livre Romantique 2020. Si j’avais adoré ma lecture, j’en ressortais néanmoins très frustrée car je trouvais que ce premier opus était bien trop court et n’en comprenais pas la cause. C’est donc avec impatience mais aussi quelques réserves que j’ai débuté celui-ci. Je vous rassure de suite, elles ont été vite balayées tant j’ai été transportée par ce roman choral aussi riche qu’émouvant. J’ai été littéralement emportée par le souffle romanesque qui se dégage de cette saga familiale.

Comme souvent avec les sagas, en commençant ce roman, je n’avais que peu de souvenirs du précédent. Je me rappelais des grandes lignes et encore. Pourtant, il ne m’a pas fallu longtemps pour rentrer pleinement dans l’intrigue et retrouver nos 2 personnages principaux : Lady Julia et sa cousine. Deux femmes fortes, indépendantes, avant gardistes, deux femmes amoureuses. La première guerre mondiale les empêche d’être avec ceux qu’elles aiment, elles vont devoir faire face à l’absence, le manque et l’inquiétude. Je n’ose imaginer à quel point cela doit être difficile, pourtant à aucun moment elles ne baissent les bras ou perdent espoir. Mais ce roman ne se concentre pas uniquement sur ces 2 femmes. Nous suivons leurs hommes au front, ainsi qu’une multitude d’autres personnages même si nous ne comprenons pas trop quels liens les unissent. Et c’est là la beauté de ce roman et le talent de l’autrice : elle nous livre une histoire bouleversante et complexe où les liens se tissent doucement au fil des pages.

Le travail de recherche est impressionnant d’autant plus que ce livre fourmille de petits détails sur la Grande Guerre. L’autrice a exploré cette période sous plusieurs angles, plusieurs aspects offrant une vision globale du conflit. Et cela ne rend ce roman que plus intense, plus dur, plus réel. Les émotions qui se dégagent sont aussi diverses que variées et j’avoue avoir tremblé et pleuré auprès de nos protagonistes.

La plume de l’autrice est simple et accessible mais elle arrive à nous bouleverser, à nous chambouler. C’est tout ce que je recherche dans mes lectures. Si cette lecture n’est pas un coup de coeur, elle fut tout de même excellente car profondément humaine. D’autres tomes sont prévus, je serai au rendez vous !


Une fresque familiale et historique au souffle romanesque indéniable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :