Les MacCoy, tome 4 : La biche et le limier – Alexiane Thill

Résumé :

Annabelle MacKenzie vit une existence protégée à Eilean Donan, le château de son Clan. Prunelle des yeux de ses parents, elle a été éduquée pour exceller dans tous les domaines qu’une future épouse de haut rang doit maîtriser. Et son fiancé est choisi : Darren Campbell, le fils d’Henry Campbell dont la main s’étend peu à peu sur toute l’Ecosse.

Mais Annabelle ignore que son Clan est allé trop loin dans sa soif de vengeance face aux MacCoy : les MacKenzie ont enlevé Xander, le fils de Phèdre et Caleb, et menacent de le livrer à Campbell…
Dyclan est le Limier du clan MacCoy. Spécialiste du pistage et des opérations discrètes, il est chargé par les parents acculés de capturer Annabelle, afin de disposer d’une monnaie d’échange pour récupérer leur bébé. Mais rien ne se passe comme prévu. Forcé de traverser les Highlands à pied avec sa prisonnière, Dyclan doit la conduire sur l’île d’Inchkeith avant qu’il ne soit trop tard. Cependant, quand la candeur d’Annabelle ravive les blessures de son passé, sa loyauté se retrouve ébranlée…

Mon avis :

Les MacCoy est une série que je suis depuis le début. J’ai été charmée par ce monde clanique moderne et secret. Après avoir suivi Phèdre et Caleb, Duncan et Elisabeth c’est un nouveau couple qui fait son apparition : Dyclan et Annabelle.

Lui est un MacCoy, elle est une MacKenzie, leurs deux clans sont ennemis. Quand Dyclan va enlever la douce et soumise Annabelle, il est loin d’imaginer qu’elle pourrait atteindre son coeur.

Si les premiers tomes de la saga m’avaient complètement convaincue et séduite, je ne peux pas en dire autant de ce 4ème opus qui a mis beaucoup trop de temps à démarrer. J’ai trouvé le début laborieux et long à se mettre en place. Il y a peu d’action et nos deux protagonistes bien qu’ils apprennent à se connaître, peinent à donner du rythme au roman. Je ne vais pas dire pour autant que je me suis ennuyée dans cette première partie, mais j’aurai préféré un peu plus d’action. Mes prières ont été exaucées car passée la moitié, cela n’arrête pas ! C’est à partir de là que je n’ai plus réussi à poser ce roman. Les péripéties s’enchaînent et le rythme devient haletant. Quelques retournements de situation m’ont prise au dépourvu et j’ai vraiment retrouvé tout ce qui fait le charme de cette série.

L’idylle entre Dyclan et Annabelle est très jolie à découvrir. Leur histoire semble naturelle et n’est pas sans rappeler « Roméo et Juliette », car pour pouvoir être ensemble il y aura bien des obstacles à passer. Si Annabelle pourrait en venir à trahir les siens, Dyclan a lui aussi tout à perdre en s’opposant à son clan. C’est une romance pourtant tout se fait lentement entre Dyclan et Annabelle. Ils apprennent tranquillement à se connaître, à dépasser leurs préjugés, les sentiments naissent peu à peu même s’ils n’en ont pas conscience. J’aime les romances où les héros prennent le temps de se découvrir avant de se sauter dessus, c’est mon côté fleur bleue qui parle et là j’ai été servie.

L’univers proposé par l’autrice est toujours aussi original. L’intrigue gagne en complexité au fil des tomes grâce à de nombreux enjeux politiques. L’autrice cherche vraiment à nous offrir une histoire cohérente et en cela c’est réussi.

Comme précédemment, j’ai facilement oublié qu’on était à notre époque tant certains comportements sont rétrogrades. Les femmes ne sont là que pour faire des alliances politiques et porter des enfants. On demande à Annabelle d’être belle et silencieuse. Si au départ j’ai été gênée par cette femme effacée et soumise, l’autrice a réussi le pari de la faire évoluer et de la rendre forte. Cela permet à l’autrice d’évoquer et de dénoncer les conditions de la femme. Son roman gagné ainsi en profondeur avec cette vision féministe.

J’ai donc passé un très bon moment malgré un début un peu difficile et c’est une série que je continuerai à lire, surtout quand on sait qu’un personnage très mystérieux jusqu’à présent sera au centre de l’intrigue du tome suivant !


Roméo et Juliette des temps modernes, ce roman m’a séduite malgré un début difficile.

Mes autres chroniques sur la série : Les MacCoy, tome 1 : L’ogre et le tartan – Alexiane Thill / Les MacCoy, tome 2 – L’ours et le taureau : Alexiane Thill / Les MacCoy, tome 3 : La Louve et le Glaive – Alexiane Thill

2 commentaires sur “Les MacCoy, tome 4 : La biche et le limier – Alexiane Thill

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :