La villa aux étoffes, tome 1 – Anne Jacobs

Résumé :

À Augsburg, près de Munich, en 1913, la jeune Marie est embauchée en cuisine à la Villa aux étoffes, la résidence des Melzer, propriétaires d’une imposante usine de textile. Alors que la jeune orpheline tente de tailler sa place parmi les serviteurs, les maîtres anticipent le début de la saison des bals hivernaux qui permettra à la belle Katharina, la cadette de la famille, de briller de tous ses feux en société. Paul, l’héritier principal, se tient loin de ce genre de mondanités, car il préfère de loin sa vie d’étudiant à Munich. Du moins jusqu’à ce qu’il croise Marie…

Lorsque la Première Guerre mondiale déchire l’Europe et le reste du monde, la Villa et ses habitants seront aux premières loges du conflit et subiront des bouleversements dont les effets feront trembler toute la maisonnée, l’usine ainsi que ses employés. De quoi l’avenir de Marie et de tous ces gens qui sont devenus sa famille sera-t-il fait ?

Mon avis :

J’ai acheté ce roman à sa sortie, et il traînait dans ma PAL depuis. Il était temps que je l’en sorte et je suis ravie de l’avoir fait car j’ai adoré !

Il est très difficile de faire un résumé de ce roman tant il est dense et riche. C’est toute une villa que nous allons suivre : les domestiques et plus particulièrement Marie et la famille Melzer, riches industriels. La multitude de point de vue nous offre une vision complète et globale du quotidien de la maison et l’immersion est totale. Il se dégage une ambiance cosy et douce qui n’est pas sans rappeler celle de Downtown Abbey. Les personnages sont tous finement travaillés et nuancés même si quelques traits de caractère sont grossis. Elizabeth par exemple est bien trop mesquine quand sa soeur Katharina est trop candide. Ainsi certains font l’unanimité, d’autres sont plus ambivalents. Ce sont d’ailleurs ces derniers, au comportement imprévisible, qui apportent du piment à cette lecture.

Si vous recherchez une lecture pleine d’action et de rebondissements, passez votre chemin, ce roman n’est pas fait pour vous. Nous sommes clairement dans un roman d’ambiance ici. Les descriptions sont nombreuses, le rythme est lent, les scènes du quotidien se multiplient sans forcément apporter son lot de surprise. Pourtant je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai pris le temps de savourer chaque page, et j’ai étalé ma lecture sur plusieurs jours. Pas par ennui, mais parce que pour en apprécier pleinement l’intrigue, j’avais besoin de le faire durer pour mieux m’imprégner de l’atmosphère.

C’est un roman très prenant, sans être haletant. J’avais l’irrésistible envie de connaitre la suite. Il faut dire que le mystère autour de la naissance de Marie m’a vraiment tenue en haleine jusqu’au bout. L’autrice distille ses indices et révélations au compte goutte et joue avec nos nerfs. Pendant longtemps, une hypothèse s’est imposée à moi et était incompatible avec un éventuel amour avec Paul, que j’attendais pourtant. Heureusement je me suis trompée et c’est rassurée et sereine que j’ai achevé ma lecture.

C’est une très belle fresque familiale que nous dépeint l’autrice. Les histoires s’entremêlent et l’amour est présent à tous les niveaux. C’est un vrai plaisir de suivre ces différentes histoires.

J’ai vraiment adoré ma lecture et j’ai hâte de découvrir le second tome. La première guerre mondiale approchant, je suis curieuse de voir quel regard nos protagonistes vont porter dessus.


Une saga familiale riche et complexe au rythme lent mais immersif.

Publicité

2 commentaires sur “La villa aux étoffes, tome 1 – Anne Jacobs

Ajouter un commentaire

  1. J’ai comme vous beaucoup aimé les trois premiers tomes de cette saga, en revanche le tome quatre tout juste paru m’a déplu, je n’ai pas pu le finir car je le trouvais ennuyeux, c’était une grosse déception après la réussite des autres tomes.

    Aimé par 1 personne

  2. coucou ! Comme toi j’ai adoré cette lecture et j’ai aussi failli me faire avoir sur le mystère autour de la naissance de Marie. J’avais malencontreusement lu le résumé du deuxième tome et je ne comprenais pas la tournure de cette enquête. Mais heureusement on a eu tout faux !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :