669 Peony Street – Mélanie Launay

Résumé :

Bienvenue à Sleepy Hawthorn, petite ville paisible de l’Angleterre victorienne. George Breathman, son éminent docteur, est à la veille de révéler une découverte qui pourrait changer le destin de toute l’humanité. Mais le fruit de ses recherches, consigné dans un carnet destiné à son associé, n’arrivera jamais jusqu’à Londres…

Point de départ d’événements inexpliqués, son terrible secret ne sera déterré que dix ans plus tard, à bord du Blooming Greenfield, un train énigmatique fonçant à toute vapeur à destination du 669 Peony Street, où se dresse un impénétrable manoir.

Mon avis :

J’ai tout de suite été attirée par la magnifique couverture de ce roman, qui a gagné le prix Aufeminin-Michel Lafon 2020. Un petit coup d’œil au résumé et mon envie de le découvrir a décuplé. Aussitôt reçu, aussitôt lu. J’écris cette chronique complètement à chaud, chose qui ne m’arrive jamais. Je n’ai pas besoin de recul pour vous parler de ce roman. Je n’ai absolument RIEN compris à ce livre et quand je dis rien je n’exagère pas.

Quand je l’ai débuté, je me suis directement sentie noyée au milieu de tous ces personnages mais je me suis dis que ça allait s’arranger au fil de ma lecture. Forcément. Il fallait que je me concentre et que je laisse une chance à ce roman. Ça allait s’arranger. Forcément. Pourtant, force est constater que ça ne s’est pas du tout arrangé. Pire, j’ai trouvé que le récit devenait de plus en plus confus. Comme si la multitude de personnages ne suffisait pas, l’autrice les affublé de surnoms rajoutant de la complexité à cette intrigue déjà peu claire. Entre les prénoms, les noms et les surnoms impossible de s’y retrouver.

Les changements constants de temporalité et de points de vue sans aucune indication, aucune mention, rendent ce récit encore moins compréhensible et plus brouillon. Ce roman est complètement décousu et m’a fait des noeuds au cerveau. Je lisais sans comprendre. Alors pourquoi avoir continué ? Parce que j’avais le fol espoir que tout s’imbriquerait plus tard et que la lumière serait faite sur les évènements. Inutile de préciser que j’ai été déçue, le dénouement étant tout aussi incompréhensible que le reste malheureusement. Non seulement je ressors de cette lecture très sceptique mais surtout sans voix dans le mauvais sens du terme.

Si on me demande de résumer ce roman, c’est bien simple j’en suis incapable. Je n’ai compris que les grandes lignes et encore. Il est donc question de 2 carnets échangés et très convoités, d’un médecin mystérieux, d’un train et d’un village. Vous êtes perplexe ? Moi aussi. Je suis passée à côté de ce roman que j’ai trouvé sans queue ni tête.


Un roman alambiqué, incompréhensible à mes yeux.

Un commentaire sur “669 Peony Street – Mélanie Launay

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :