La solitude des grandes villes – Pauline Perrier

Résumé :

Ève a 27 ans, un métier provisoire depuis trois ans et autant de névroses que les doigts de la main. Timide maladive, elle vend des matelas dans une boutique en faillite et se cache derrière les fiches produits quand les clients apparaissent.
Le jour où sa collègue, June, la pousse à s’inscrire dans un groupe de parole pour timides afin
d’augmenter le chiffre d’affaire, sa vie bascule.

Ève se met à mentir sur son identité pour redorer son égo. Elle se rêve dessinatrice célèbre et, grisée par la confiance en elle que ses mensonges lui procurent, elle réitère l’expérience dans d’autres groupes, se créant de nouveaux alias.
Mais quand Thomas, un libraire passionné de B.D., débarque à la réunion des timides en détresse, l’équilibre fragile de ses multiples vies menace de s’écrouler. Comment construire une histoire d’amour alors qu’il la prend pour une autre ? Prendra-t-elle le risque de perdre les amitiés créées au fil de ses mensonges en lui avouant la vérité ?

Mon avis :

Le titre de ce roman m’a tout de suite interpellée, parce que je vis moi même dans une grande ville. J’étais curieuse de découvrir cette histoire qui promettait d’être très touchante.

Vivre dans une grande ville, c’est être anonyme. Il est très difficile de faire des rencontres en dehors de son lieu de travail. Cette difficulté est accrue quand on est timide. Voilà le gros problème de notre héroïne, Ève. Fraîchement débarquée dans la Ville Rose, elle ne connait personne et est bloquée voire tétanisée par sa timidité maladive, handicapante et isolante. Ève souffre clairement de solitude et va trouver une manière originale d’y remédier. Elle devient accro aux groupes de paroles et aux groupes de soutiens : groupe des mamans dynamique, groupe des timides, groupes des addict, groupe des jardiniers amateurs… Peu importe le sujet pour peu qu’elle fasse des rencontres. J’ai trouvé cette idée très originale mais surtout terriblement touchante car elle met en lumière une réelle souffrance. Et comme bien sûr, elle n’est pas réellement maman ou passionnée de jardinage, elle s’invente une autre vie. Un petit mensonge sans conséquence… Jusqu’à ce qu’elle rencontre Thomas au groupe des timides. Elle tombe tout de suite sous le charme du beau libraire et c’est réciproque. Sauf que bien sûr, elle se retrouvera empêtrée dans ses mensonges, incapable d’avouer la vérité.

Le schéma devient alors classique. Nous savons que plus elle attend, plus elle va blesser ses amis. On pressent l’orage arriver et c’est avec appréhension qu’on l’attend. Un schéma classique et prévisible comme je vous le disais mais aucunement désagréable notamment grâce à la plume de l’autrice, d’une grande justesse dans cette analyse de la société. Elle a su nous faire passer d’une émotion à l’autre en quelques phrases. Elle aborde des thèmes parfois difficile avec bienveillance et pudeur : l’amitié, l’amour, la solitude, la maladie… C’est finalement un roman très riche en rencontres mais surtout très humain grâce à une galerie de personnages très attachants. Je me suis beaucoup attachée à Ève, ayant été une grande timide étant plus jeune. J’ai été émue par sa vulnérabilité mais admirative de sa force pour rebondir. C’est une femme ordinaire, comme vous, comme moi qui cherche seulement à briser la monotonie de son quotidien. Elle n’a pas une once de méchanceté, ne cherche pas à se moquer des autres, n’est pas voyeuriste. Elle est juste perdue et maladroite. Le duo qu’elle forme avec Thomas est crédible, cohérent et très mignon. C’est un beau couple. Pourtant cette relation n’est pas la seule au centre de ce roman. L’histoire de Damien, meilleur ami d’Eve, m’a bouleversée et c’est le coeur serré que j’ai fermé ce roman.

C’est un roman très abouti, au point que l’autrice a glissé dans son intrigue un petit lien qui marche réellement. J’ai trouvé cela génial. Bref vous l’aurez compris, c’est un carton plein !


Un superbe roman qui nous parle de solitude mais surtout de rencontres !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :