Les amants interdits, tome 2 : Quand brûle le monde – Émilie Goudin-Lopez

Résumé :

En ce début d’année 1944, la guerre fait rage en Bretagne. Dans le village où vit Irène, une jeune institutrice engagée dans la Résistance, les nazis sont plus déterminés que jamais. Résistants et sympathisants sont traqués et les représailles sont sanglantes. Pour la jeune femme, la situation est devenue désespérée.

Tombée amoureuse du capitaine allemand qu’on lui avait demandé d’espionner, elle est accusée de trahison par la Résistance et montrée du doigt comme collabo par la population. Pire encore, à cause d’elle, l’homme qu’elle aime, cet ennemi qu’elle était censée détester, se trouve désormais entre la vie et la mort. Pourra-t-il lui pardonner sa trahison ? Que peuvent espérer les amants interdits, alors que le monde brûle autour d’eux ?

Mon avis :

Après avoir fini Les amants interdits, je n’avais qu’une hâte : découvrir la suite des aventures d’Irène et Ben. D’autant plus que le premier tome s’achevait sur un énorme cliffangher. C’est donc une suite que j’attendais avec une impatience non dissimulée. Aussitôt reçu, aussitôt commencé. Je l’ai dévoré en quelques jours à peine et c’est un énorme coup de coeur ! Même si le premier tome m’avait déjà touché en plein cœur, j’ai trouvé celui ci encore meilleur !

Nous retrouvons Irène juste après les évènements du premier tome. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est en facheuse posture. Accusée de trahison par la Résistance, d’être une collabo par la population, elle est également dans le collimateur des nazis et n’a jamais été aussi en danger qu’à cet instant précis. Comme si cela ne suffisait pas, elle a dû trahir l’homme qu’elle aime qui se retrouve entre la vie et la mort. C’est donc une héroïne dans la tourmente que nous retrouvons mais une héroïne déterminée à survivre et à sauver son grand amour. J’ai été en admiration devant son courage, sa détermination mais aussi son humilité. Elle garde la tête haute face aux nombreuses accusations et humiliations, elle ne s’appitoie pas sur son sort et préfère se concentrer sur des causes autrement plus importantes. Si elle est entrée dans la Résistance complètement par hasard et un peu contre son gré, son engagement prend de l’ampleur. A l’époque elle subissait la guerre en restant passive, maintenant elle devient active de son destin, de son avenir et indirectement de celui de ses compatriotes. J’ai adoré cette héroïne prête à se sacrifier pour ses convictions. Mais toute la beauté de cette saga repose sur cette magnifique histoire d’amour impossible. Irène est tombée follement amoureuse d’un capitaine allemand, Ben. Et même si nous sentons une grande humanité et gentillesse chez lui, il n’en reste pas moins l’ennemi. Son personnage est nettement moins ambivalent dans ce second opus. Il a choisi son camp, celui de la raison, celui de la liberté, celui de l’humanité, celui de l’amour, celui d’Irène. Il a décidé de trahir les siens. C’était prévisible, on le pressentait déjà. Mais comment les deux amants vont ils pouvoir vivre leur amour ? Car Ben joue un jeu très dangereux. S’il se fait prendre il sera exécuté. Et quand bien même il survivrait à la guerre, comment pourrait il échapper à la justice ?

Le contexte historique est cohérent et complexe. L’intrigue est pleine d’action et de rebondissements, le rythme est effréné, j’ai été sous tension tout au long de ma lecture. J’ai trouvé ce roman à la fois entraînant et passionnant notamment grâce à sa galerie de personnages tous plus intriguants les uns que les autres. Un personnage secondaire en particulier tire son épingle du jeu : Denise. C’est bien simple mes sentiments à son sujet n’ont fait que changer. Amie ? Alliée ? Ennemie ? Victime ? Résistante ? C’est une femme brillante, calculatrice, manipulatrice qu’il est difficile à cerner et qui n’a pas arrêté de me surprendre.

J’ai été emportée par le souffle romanesque de cette histoire et par les émotions qu’elle m’a suscitée. C’est un jeu de dupes et un jeu du chat et de la souris qui se met en place, un jeu terriblement périlleux qui m’a fait frissonner, qui m’a révoltée, qui m’a fait vibrer…

Tout était parfait et maîtrisé. Que ce soit la plume de l’autrice, l’alternance de point de vue ou le dénouement, je n’ai aucune critique à émettre. Foncez découvrir cette duologie !


Coup de coeur pour cette histoire d’amour impossible au souffle romanesque indéniable !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :