Never let you go – Lauréline Maumelat

Résumé :

Depuis qu’elle a rencontré Solal dans des circonstances pour le moins originales – lui qui essaye de la sauver d’une fausse noyade –, Liv ne peut s’empêcher de jeter des coups d’œil vers la maison voisine. Pourtant, elle a toutes les raisons de rester à distance de son propriétaire.

Déjà, si elle a décidé de se retrancher dans la villa familiale en bord de mer, c’est pour terminer l’écriture de son premier roman et prouver à son père qu’elle est destinée à être autrice. Surtout, Solal lui a très clairement fait comprendre qu’il n’avait pas besoin – ni envie – qu’une aspirante autrice « complètement tarée » vienne mettre le bazar dans sa vie déjà bien compliquée de père célibataire. Non, vraiment, elle a tout intérêt à oublier cet homme mystérieux au regard de ciel d’orage…

Mon avis :

J’avais découvert l’autrice avec son roman VertiG publié alors sous le nom Lauréline Elliot, et c’est donc en toute confiance que j’ai commencé celui ci lors d’une Lecture Commune que j’ai organisé sur Instagram. J’ai passé un bon moment, c’était une lecture très sympathique mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable car il m’a manqué deux choses essentielles : de l’entrain et de l’émotion. Explications.

Quand Liv rencontre Solal, elle tombe sous le charme de ce beau ténébreux pourtant très désagréable avec elle. Malgré ses mises en garde, elle est fascinée par ce voisin et cherche à passer du temps avec lui.

En commençant ce roman j’ai d’abord été séduite par la plume de l’autrice et par son humour. Son héroïne est pleine de vie, spontanée et est très naturelle à tel point que ça en est rafraîchissant. C’est une artiste dans l’âme qui peut avoir des idées saugrenues et a le don pour se mettre dans des situations cocasses. J’ai adoré la découvrir et la suivre tout au long du roman. Solal est bien plus sombre, plus renfermé et cache un passé douloureux qui pourrait sans doute expliquer sa réticence à fréquenter Liv.

Leur duo fonctionne même si c’est un schéma assez classique et prévisible. Mais malheureusement je n’ai pas été séduite par la romance qui tourne trop en rond. Les incessantes hésitations de Solal m’ont lassée, il n’est pas capable de faire 3 pas en avant sans reculer juste après. Du coup, j’ai eu l’impression que l’intrigue n’avançait pas. Sans forcément m’ennuyer, j’ai surtout perdu un peu de mon intérêt pour ce roman. J’ai trouvé que la relation entre eux n’était pas assez développée, pas assez creusée et que les problématiques de leur couple n’en étaient pas vraiment…ou alors elles n’étaient pas correctement exploitées. On retrouve des thèmes qui se veulent plus profonds comme le deuil, la différence de milieu social, l’émancipation mais cela n’a pas réussi à me convaincre. J’attendais plus d’émotions, plus de sentiments mais je suis restée extérieure à l’histoire en grande partie à cause de Solal. Peut être qu’avoir son point de vue m’aurait aider à le comprendre, m’aurait permis de m’attacher.

Mon avis peut paraître dur mais j’ai tout de même trouvé ce roman sympathique même s’il ne restera pas dans les annales. Et puis il est tout de même inspiré de la série Newport Beach (Aka la meilleure série de tous les temps), qui a bercé mon adolescence et dont j’ai retrouvé l’essence même ici.


Une romance sympathique mais pas inoubliable.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :