Ce qu’elle a laissé derrière elle – Ellen Marie Wiseman

Résumé :

1995. Dix ans auparavant, la mère d’Izzy Stone a tué son mari d’un coup de fusil, alors qu’il dormait. Dévastée par la folie de sa mère, Izzy, qui a maintenant 17 ans, refuse de lui rendre visite en prison. Elle a depuis été accueillie par une famille d’accueil. Ses « parents » travaillent pour le musée local et décident d’inscrire la jeune fille dans leur groupe. Sa mission : les aider à cataloguer les objets trouvés dans un asile abandonné depuis des années. Et au milieu de monceaux d’affaires, Izzy va découvrir des lettres jamais ouvertes, un vieux journal intime…et une fenêtre vers son propre passé.

1929. Clara Cartwright a 18 ans. La jeune femme est prise en étau entre ses parents autoritaires et son amour pour un jeune immigrant italien. Furieux qu’elle ait rejeté un mariage arrangé, son père l’envoie dans une chic résidence pour « malades nerveux ». Mais les Cartwright perdent leur fortune lors du krach boursier qui va suivre. Ne pouvant plus payer les soins de Clara, la jeune femme est transférée à l’asile public… Même si Izzy fait face aux défis d’un nouveau départ, l’histoire ne cesse de l’entraîner dans le passé. Reconstituer le destin de Clara va obliger à réexaminer ses propres choix, avec des résultats… inattendus.

Mon avis :

Nouvelle parution Faubourg Marigny et pas des moindres, le nouveau Ellen Marie Wiseman. Après ma très bonne lecture de La vie qu’on m’a choisie, j’avais hâte de découvrir ce nouveau roman qui a surpassé mes attentes et de loin. C’est un énorme coup de coeur qui m’a bousculée et bouleversée.

1929, la jeune Clara tombe amoureuse d’un garçon qui ne convient pas à sa famille. Son père décide alors de l’internet, soutenant à tout le monde qu’elle est malade. 1995, Izzie tombe par hasard sur des documents ayant appartenu à Clara et se passionne pour ce mystère. Mystère qui l’aidera peut être à faire la paix avec son passé…

En refermant ce roman, je me suis sentie vidée tant cette lecture fut éprouvante émotionnellement. L’autrice a mis en lumière des faits réels terrifiants, glaçants et révoltants qui m’ont bousculée et chamboulée. C’est une fiction historique très documentée, enrichissante et passionnante. Il n’y a aucun temps mort grâce à la double temporalité parfaitement maîtrisée et équilibrée. Nous naviguons entre passé et présent régulièrement à chaque chapitre et aucune partie domine. Chose rare chez moi, j’ai été autant happée par l’histoire de Clara que par celle d’Izzy. Chacune à sa manière contribue à rendre l’intrigue fascinante et émouvante. Vous dire que j’ai été touchée par cette lecture est un euphémisme, tant j’ai été submergée par un flot d’émotions : de la colère, de la consternation et de l’indignation tant la vie n’épargne pas nos 2 héroïnes. Je me suis sentie aussi démunie que Clara quand l’injustice la frappe, impuissante. Comment pouvait on être aussi inhumain ? Comment imaginer que de tels traitements ou plutôt tortures aideraient les patients ? Et pourtant, c’est exactement ce qui se passait dans les asiles… J’ai été outrée et ulcérée par la non connaissance des maladies mentales à l’époque, les conditions d’internement et le sort réservé aux femmes notamment. Pourtant, on ne peut pas réduire ce roman qu’à cela, bien d’autres thèmes étant abordés : les sociétés patriarcales, la maternité, l’amour, l’amitié, la cruauté, le désespoir… Et l’espoir. Parce que oui, même si ce roman est très sombre et que j’ai souvent été à la limite de l’asphyxie, quelques rais de lumière nous font voir le bout du tunnel, nous redonne foi en l’humanité.

Le destin de Clara est tragique mais comme je le disais Izzy n’est pas en reste. C’est une écorchée vive, hantée par les démons de son passé. La vie n’a pas été tendre avec elle mais elle va devoir faire la paix avec elle même pour réussir à pardonner et à avancer. Mais son parcours ne se fera pas sans embûches et sans heurt. L’autrice n’hésite pas à la malmener pour qu’elle puisse évoluer. J’ai été très touchée par son vécu et sa maturité. Son histoire est tout aussi captivante que celle de Clara, même si c’est dans un registre complètement différent.

La plume de l’autrice est entraînante et immersive si bien qu’on se laisse porter par les mots, les sentiments et la noirceur de cette intrigue.

Je pourrai encore vous en parler des heures mais je crois que le mieux est que vous le découvriez. Ce qui est sûr c’est que ce que ce livre laissera derrière lui c’est un souvenir impérissable.


Gros coup de coeur pour ce roman immersif et bouleversant.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :