Le bruit des secrets – Collectif

Résumé :

Il y a Arlette qui, à la fin de sa vie, cache encore bien des mystères, Ariel et Gabin, deux frères qui se détestent pour d’obscures raisons, ou encore Juliette, la fille illégitime qui ne sait pas où s’asseoir à l’enterrement de son père. Il y a aussi Jean, dont la mère est morte en 1942, mais qui n’a jamais pu en parler avec son père, et cette statue de jeune fille, dont les yeux sont bandés pour mieux cacher son passé…

De mensonges en non-dits, de révélations en confidences, huit grandes romancières nous racontent les secrets de famille, qu’ils soient petits ou grands, dévastateurs ou anodins.

Mon avis :

De base, je ne suis pas fan du format court des nouvelles. Je n’ai pas assez de temps pour m’attacher aux personnages si bien que les émotions ont parfois du mal à arriver jusqu’à moi. Mais j’adore les secrets de famille, j’étais donc curieuse de découvrir ce recueil qui fait d’ailleurs partie de la sélection prix des lectrices charleston 2022. Ici, ce ne sont pas moins de 8 autrices qui vont nous livrer une version du secret de famille. 8 autrices, ça veut dire 8 styles différents, 8 sensibilités, 8 histoires… Sur les 8 nouvelles proposées, je ne pouvais forcément pas tout aimer. Je m’y attendais mais je ne m’attendais pas à ne pas en aimer la majorité…

Je n’ai pas compris certaines histoires, trop abstraites, trop tirées par les cheveux. J’ai cherché le secret de famille dans d’autres, trop entendues, trop plates. Je me suis ennuyée même si je n’en lisais qu’une par jour. Bref je n’ai pas été conquise, mais encore une fois je répète que je ne suis pas une adepte du format et je pense que cela a grandement joué.

Pourtant, il y a une nouvelle qui se détache clairement du lot, une nouvelle que j’ai adoré, une nouvelle que j’ai trouvé bien tournée, une nouvelle qui m’a touchée : c’est celle de Jessica Cymerman. Tout dans cette nouvelle m’a séduite : la plume, l’histoire, le secret, l’émotion, le thème.

Même si ce recueil ne m’a pas forcément plu, il a au moins le mérite de m’avoir fait découvrir les plumes singulières de ces 8 femmes. Je n’en connaissais aucune (honte à moi), mais l’envie de lire les romans de Mélissa Da Costa ou Jessica Cymerman est bien là… Une lecture en demi teinte donc mais une lecture au profit de l’association des oubliées qui distribuent des livres aux femmes incarcérées et rien que pour cela, on peut s’y arrêter…


8 nouvelles, 8 autrices, 8 sensibilités, 8 secrets de famille… Mais 1 seul coup de coeur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :