On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar

Résumé :

Paris, 2021

Une femme mystérieuse et charismatique, coiffée d’un large chapeau, son regard clair caché par de grandes lunettes de soleil, sonne chez Max Dahan au 19 bis, boulevard Montmartre.

Cette inconnue, c’est Sacha Volcan, que Max a passionnément aimée. Ils se sont connus dans les années 1960, au temps du Golf Drouot et du rock’n’roll. Elle était dactylo, lui garçon de courses, et tous deux rêvaient d’Amérique et de musique. Complices, amants ou ennemis, leur histoire a traversé le temps et les continents. Chacun a fait des choix pour rester fidèle à lui-même. Alors pourquoi Sacha est-elle revenue en ce beau matin de juillet ?

Des grands boulevards parisiens à Hollywood Boulevard, des pavés de Mai 68 aux plages de Malibu, des hippies de San Francisco aux branchés des Bains-Douches, l’histoire émouvante et mouvementée d’un couple qui a fait le pari d’écrire ses propres règles du jeu… mais jusqu’où ?

Mon avis :

J’aime beaucoup Tonie Behar c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers son nouveau roman. Si c’était un vrai plaisir de retrouver sa plume fluide et légère, je n’ai malheureusement pas été pleinement séduite par ce roman assez singulier. Chronique.

Ce roman est avant tout une histoire d’amour impossible, celle de Max et Sacha. Nous allons traverser les époques à leur côté, les voir s’aimer, se repousser, se retrouver… Leur amour est assez singulier, assez particulier, trop peu conventionnel à mon goût. Leur couple casse les codes, brise les règles et j’avoue qu’il s’éloigne de ma conception de l’amour. C’est un amour passionnel et puissant mais parfois douloureux. Car Max et Sacha ont des rêves et des aspirations qui ne sont pas tout le temps compatibles, ils ne sont pas tout le temps en phase. Malgré leur passion dévorante qui les consume, leur couple se résume beaucoup à des concessions et des sacrifices… Dans l’idée je trouve cela très poignant, mais dans les faits je suis restée assez peu touchée. Les émotions ont tardé à m’atteindre et c’est finalement avec détachement que j’ai découvert cette histoire. Une histoire cependant très prenante, je l’ai d’ailleurs dévorée et intriguante.

La construction narrative a tout de suite suscité mon intérêt qui n’a d’ailleurs pas faibli au cours de ma lecture. Qu’est ce qui a provoqué cette rupture entre Sacha et Max ? Leur histoire est tumultueuse, mais quel événement a pu conduire à leur éloignement définitif ? Tonie laisse planer le doute jusqu’au dernier moment… Avec Max et Sacha nous plongeons au coeur des années 60 et 70, en pleine période du « sex, drugs & Rock’n Roll’. La plume de Tonie est très visuelle et immersive, j’ai fais un vrai voyage dans le temps. Un vent de liberté et d’émancipation souffle sur ce roman qui est définitivement un roman d’ambiance. Mais je n’ai malheureusement pas été transportée entièrement dans ce monde de musique et de cinéma. Ce n’est pas une période que j’affectionne particulièrement, j’ai eu du mal à rentrer pleinement dans l’intrigue. J’ai eu du mal à comprendre cette soif de vie dévorante et à me l’approprier. Je voulais adorer ce roman et je suis finalement déçue de l’avoir juste aimé.


De Paris à Sans Francisco, l’histoire d’un couple hors du commun qui brise les codes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :