Mens moi jusqu’au bout du monde – Kristen Rivers

Résumé :

Peut-on vraiment trouver l’amour sur Tha Cupidoo.com ?
Partir à New York, apprendre des langues étrangères, trouver un emploi… Nitta a tout fait pour s’éloigner de la petite ville de Thaïlande où elle est née, et de tous les mauvais souvenirs qui y sont rattachés.

Mais apparemment, ce n’est pas assez. Car aujourd’hui, sa cousine préférée lui demande de tout plaquer pour revenir en urgence à Keaa Ling. La raison ? La jumelle de Nitta, Kanitta, a eu la bonne idée de finir en prison quelques semaines à peine avant son mariage avec un riche étranger et il faut que Nitta vienne la remplacer jusqu’à sa libération.

Nitta est très tentée de répondre par la négative et de se délecter de la déroute de sa jumelle diabolique, mais il se trouve que Kanitta possède quelque chose de très précieux aux yeux de Nitta. N’est-ce pas l’occasion parfaite pour se l’approprier ?

Le plan semble idéal jusqu’au moment où Nitta rencontre le fiancé en question : un beau jeune homme à l’humour caustique, bien loin du pervers affamé de chair fraîche qu’elle avait imaginé. Mais que vient-il faire ici, celui-là, avec sa dégaine d’Apollon ? Et qu’est-on censée faire, au juste,quand on est sur le point de tomber amoureuse du fiancé de sa sœur ?

Mon avis :

Le résumé de ce roman m’a tout de suite attirée. De l’humour et de l’évasion voilà qui promettait une chouette comédie romantique. Et ce fut le cas, j’ai beaucoup aimé cette lecture, légère et sans prise de tête, parfaite pour l’été.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette comédie romantique est originale. Non seulement Ben et Nitta se sont rencontrés par agence matrimoniale mais en plus leur couple est basé sur des mensonges des deux côtés. Pourtant chacun est convaincu d’être le seul à jouer un rôle. Forcément leur relation est biaisée dès le départ et nous lecteurs sommes des acteurs directs de cette intrigue, les seuls à tout connaitre grâce au double point de vue. Ben est journaliste et veut écrire un article sur ces femmes que l’on peut acheter sur catalogue et Nitta se fait passer pour sa jumelle, qu’elle déteste cordialement, qui devait justement épouser Ben. Dès le départ, on sait que les quiproquos et les malentendus vont se succéder et que cette histoire sera rocambolesque. Et effectivement, l’humour est omniprésent, les situations cocasses s’enchainent mais aussi les états d’âmes et les remords. Car ce qui devait être une duperie bilatérale se transforme en quelque chose de beaucoup plus sincère et de beaucoup plus profond. L’attirance entre Ben et Nitta est réelle et des sentiments naissent chez ces deux réfractaires à l’amour.

Ce sont deux personnages que l’on apprend à apprécier mais ce n’est pas immédiat. Nitta, très solitaire, parait froide et sans cœur. Pourtant c’est une toute autre femme que l’on découvre au fil des pages. Une femme sensible, profondément blessée et complexée, très touchante dans sa vulnérabilité. Elle est entière et drôle. Ben lui, essaie d’être doux et attentionné pour la pousser dans ses retranchements afin d’obtenir un article croustillant. Il est prêt à tout pour réussir et ne semble pas se soucier des sentiments des autres. Mais là encore, c’est une carapace qui cache un passé douloureux. Ce sont deux personnages que j’ai aimé suivre mais que j’ai adoré voir leurs préjugés s’envoler et les voir évoluer et avancer. Le fait que tous les deux mentent permet de dédramatiser un peu la situation. Nous savons, même si eux l’ignorent, que cette histoire ne peut finir mal pour aucun des deux… C’est cette originalité qui m’a charmée ainsi que le dépaysement proposé. Je vous dis Thaïlande, vous pensez sable fin, eau turquoise, hôtel de luxe, cadre paradisiaque ? Vous avez en partie raison, et d’ailleurs l’intrigue se situera en grande partie dans ce cadre de rêve, mais la Thaïlande c’est aussi et surtout le Pad Thaï et ses villages de pêcheurs bien plus modestes. L’autrice a réussi à combiner les deux Thaïlandes : la Thaïlande des touristes et la Thaïlande authentique, plus sordide. Et le contraste est saisissant. Le cadre paradisiaque se passe de tout commentaire puisqu’on a justement l’habitude de le retrouver dans les comédies romantiques : tout est beau et propice à l’amour et romantisme, et c’est bien le cas ici. Mais l’autrice nous invite à découvrir la vraie Thailande où la pauvreté règne, la Thaïlande où les femmes sont parfois obligées de se prostituer pour survivre, où les femmes se vendent sur catalogue dans l’espoir d’une vie meilleure. Mais c’est avec beaucoup de bienveillance, de discernement et de lucidité que l’autrice aborde ces thèmes forts et poignants.

Si j’ai globalement beaucoup aimé ma lecture, j’ai par contre trouvé qu’elle tournait parfois un peu en rond. Ils s’aiment mais continue à se mentir, mais ils s’aiment… Sans que je m’ennuie, j’ai trouvé que le rythme s’essoufflait un peu. Et plus les pages défilaient, plus je pressentais un dénouement facile, sans encombre et peut être un peu trop rapide. Ce fut le cas et c’est dommage. J’aurai aimé une vraie confrontation, chose difficile je sais puisque chacun a ses tords, mais qui m’aurait d’avantage convaincue. C’est le seul petit bémol que je noterai car sinon j’ai apprécié l’invitation au voyage de cette belle comédie romantique.


Une romance estivale originale et dépaysante.

Publicité

2 commentaires sur “Mens moi jusqu’au bout du monde – Kristen Rivers

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :