After, le roman graphique volume 1 – Anna Todd

Résumé :

Tessa est une fille bien. Son petit ami, un garçon doux et sur qui elle peut compter, l’attend dans sa ville natale. Elle est ambitieuse, volontaire, et a une mère déterminée à la garder dans le droit chemin. Elle vient à peine d’emménager dans sa chambre de première année de fac quand elle rencontre Hardin Scott, les cheveux bruns en bataille, un accent anglais insolent et des tatouages sur tout le corps. Il est beau, sûr de lui et plutôt grossier, voire un peu cruel. Avec son arrogance et ses insultes, Hardin représente tout ce que Tessa devrait haïr, et c’est le cas… jusqu’au moment où son côté taciturne finit par avoir raison d’elle. Ce n’est alors plus qu’une question de temps avant qu’Hardin ne souffle sur les braises d’une passion que Tessa n’avait encore jamais connue.


Il va lui dire qu’elle est magnifique, affirmer qu’il n’est pas celui qu’il lui faut à coups de faux prétextes et d’absences injustifiées, encore et encore. Il se détournera d’elle, mais s’accrochera encore plus fort lorsqu’elle voudra aller de l’avant. En dépit de la désinvolture avec laquelle Hardin la traite, Tessa ne peut s’empêcher d’être attirée par sa vulnérabilité et est déterminée à révéler le vrai Hardin sous ce masque de mensonges.

Mon avis :

After c’est la toute première New Romance que j’ai découverte. À l’époque je me souviens avoir dévoré le premier tome, puis mon intérêt s’était essoufflé avec les suivants. À l’heure actuelle, ce n’est absolument pas ma saga préférée et je note plusieurs défauts à commencer par le schéma de la romance, pourtant ma curiosité et mon sentimentalisme de découvrir l’adaptation graphique l’ont emportés sur ma raison. Et j’ai passé un super moment !

Un roman graphique c’est un condensé de morceaux choisis, il a donc fallu décider de garder certaines scènes et en éliminer d’autres. Le choix ici a été judicieux et n’enlève rien à la compréhension de l’intrigue. J’ai aimé redécouvrir l’histoire d’Hardin et Tessa bien que simplifiée et résumée.

Les dessins sont magnifiques, doux et assez fidèles à l’image que je me faisais des personnages. La palette pastelle utilisée n’agresse pas les yeux et c’est donc très agréable à lire. L’avantage d’une bande dessinée c’est qu’il n’y a aucun temps mort puisque les scènes s’enchaînent rapidement. Mais cela met aussi le doigt sur le fait que la relation Tessa/Hardin est un peu toxique et qu’ils ont une fâcheuse tendance à tourner en rond. Cela m’a rappelée pourquoi ce n’était pas une de mes sagas chouchou, ce n’est tout simplement pas un schéma de romance que j’affectionne.

Les émotions, bien qu’elles soient présentes, le sont tout de même beaucoup moins que dans le roman. Si dans mes souvenirs, certaines parties du roman étaient affriolantes, ici c’est assez soft, tout étant néanmoins suggéré. C’est une bonne chose, car si je n’ai aucun problème avec des scènes de sexe dans les romans, je n’ai pas envie pour autant de lire une bande dessinée porno. Et ce n’est pas le cas. Ouf.

J’ai passé un très bon moment avec cette adaptation graphique et il me tarde d’avoir le second volume entre les mains, parce que oui, je serai au rendez-vous !


Une adaptation graphique fidèle et édulcorée de la saga mythique, After !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :