Comme si c’était toi – Mhairi McFarlane

Résumé :

Au lycée, Anna était grosse et terriblement mal dans sa peau. À trente ans, l’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin : elle est ravissante, elle a un boulot de rêve, et tout lui sourit. Mais le destin nous réserve parfois d’étranges surprises, et l’homme qui lui a infligé la pire humiliation de sa vie refait surface.

Contre toute attente, James est devenu prévenant, drôle, spirituel… et il n’est pas insensible au charme de la jeune femme avec laquelle il organise une exposition. Il n’a pas reconnu en elle celle dont tout le monde se moquait quelques années plus tôt. Profondément troublée par ces retrouvailles inattendues, Anna est prête à tout pour ne pas succomber à son amour de jeunesse…

Mon avis :

Cela fait très longtemps que j’ai repéré ce roman et que je voulais le lire. A l’occasion de sa réédition en poche collector de l’été, je me suis lancée. Cette lecture m’a accompagnée pendant de longs jours et c’est finalement assez révélateur de mon ressenti à son sujet. C’était pas mal mais je suis ravie de passer à autre chose… Je vous explique tout de suite pourquoi.

J’ai tout d’abord eu du mal avec la plume de l’autrice que j’ai trouvé brouillonne. Le début de ma lecture a été très laborieux, mon esprit était confus. J’avais l’impression que l’autrice se perdait dans des détails et oubliait l’essentiel. Je n’ai pas réussi à saisir toutes les références de ses digressions et croyez moi c’est un sentiment très désagréable qui est resté présent tout au long de ma lecture. Par moment, j’avais l’impression de n’être qu’une spectatrice impuissante, même si au fil des pages le récit gagne en dynamisme et en fluidité.

L’intrigue en elle-meme est sympathique mais bien trop longue. Je me suis souvent ennuyée, perdue dans les détails inutiles à mes yeux. Si j’ai aimé l’histoire centrale d’Anna et James et les messages qu’elle véhicule, je n’ai pas vu l’intérêt de toutes les intrigues annexes et j’ai trouvé les personnages secondaires caricaturaux. Ce roman n’est finalement pas la comédie romantique que j’attendais, ce roman est une histoire de pardon et d’acceptation de soi. Et même si des sentiments se développent entre Anna et James, ils apparaissent très doucement et tardivement. C’est une relation déséquilibrée qui se met en place, James ne reconnaissant pas la jeune fille. Anna doit se défaire de l’image qu’elle se fait de James, mais doit surtout lui accorder son pardon, et se tourner vers l’avenir. James lui doit composer avec une femme au caractère bien trempé et aux réactions imprévisibles sans se douter qu’il est son bourreau. J’ai aimé le cheminement de ces 2 personnages ainsi que l’évolution de leur relation. La narration à la 3eme personne nous place dans une position de témoin privilégié mais créé aussi une certaine distance. Distance renforcée par le vouvoiement entre Anna et James tout au long du roman même après la révélation. Est ce que 2 personnes ayant un passé commun continueraient à se vouvoyer ? Je ne pense pas et ça sonne faux à mes yeux. Impossible de pleinement s’identifier à ce couple, de vibrer à leur côté et surtout de s’émouvoir complètement. Des émotions il y en a, de par les sujets d’actualité traités mais pas par leur duo ou les autres personnages d’ailleurs.

C’est donc une lecture en demi teinte clairement bien trop longue pour moi.


Trop de longueurs et pas assez d’émotions, une lecture mitigée…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :