L’étoile de la liberté – Oriane Lapouge

Résumé :

« Pour nous, ce sera le bulletin de vote ou le fusil. » Lorsqu’elle entend ces mots à la radio, un soir d’avril 1964, Mary en est convaincue : elle a enfin trouvé le sujet qu’elle attendait. Après presque un an passé au Columbus, à écrire des articles qui ne l’intéressaient pas vraiment, elle va enfin pouvoir s’impliquer dans une grande cause. Bien décidée à être la porte-parole de ce moment historique, elle prend la route pour le Mississippi, aux côtés de centaines de militants, pour aider les citoyens noirs à s’inscrire sur les listes électorales.

Bien loin de son Ohio natal, elle est confrontée à un Sud encore profondément marqué par le racisme et la ségrégation. Quand elle sauve des décombres d’une église des carnets datés de 1848 à 1860, elle découvre le parcours bouleversant de femmes et d’hommes qui ont fui l’esclavage, et de ceux qui les ont aidés, au péril de leur vie.

Mon avis :

Chaque année je suis ravie de découvrir le lauréat du Prix du Livre Romantique publié aux éditions Charleston. C’est toujours l’occasion de découvrir une histoire pleine de charme et une nouvelle plume. Et franchement j’ai passé un bon moment.

L’histoire oscille entre deux époques dans le Mississippi : la deuxième moitié du XIXème siècle et les années 1960. Deux époques qui n’ont pas été choisies au hasard, deux époques troublées, deux époques marquées par l’injustice et la violence, deux époques à l’aube de changements majeurs. Dans ce roman, l’autrice va aborder l’esclavagisme, le racisme, le Ku Klu Klan et le militantisme entre autre. C’est un roman dense et riche porté par une plume accessible et douce, c’est un roman fort, captivant et déchirant. Déchirant mais pas bouleversant. Les émotions sont suggérées notamment grâce aux événements dramatiques mais malheureusement je ne les ai pas pleinement vécues, pleinement ressenties… Je n’ai pas été chamboulée même si c’est un roman qui bouscule et qui révolte et qui est surtout porteur d’espoir : l’espoir de la liberté, l’espoir de l’égalité, l’espoir de la paix.

Les deux temporalité se font écho et nous rappelle à quel point le chemin a été long. Un siècle sépare les deux histoires et pourtant elles sont similaires. L’autrice nous dresse les portraits d’hommes et de femmes forts, déterminés et combatifs. Des hommes et des femmes idéalistes peut-être mais qui ont soif d’indépendance. C’était un très beau roman, un roman enrichissant, un roman puissant mais en le lisant je n’ai pas perdu de vue que c’était le lauréat du Prix du livre Romantique et il n’a pas répondu aux critères que je me fais du romantisme. Les histoires d’amour sont trop rapides, secondaires et je n’ai pas retrouvé le charme si particulier qui émane en général des livres romantiques. C’est par contre un très bon roman historique.


Un roman historique prenant et déchirant qui ne laisse pas indifférent.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :