Les soeurs de la soie – Dinah Jefferies

Résumé :

Dans l’Indochine française des années 1950, Nicole, mi-française, mi-vietnamienne, vit dans l’ombre de sa sœur aînée, Sylvie. Lorsque celle-ci hérite de l’entreprise familiale de soie, Nicole se voit confier la petite boutique de soie abandonnée dans le quartier vietnamien de Hanoi qui regorge de rebelles militants.

Nicole prend alors conscience de la corruption du régime colonial, et l’implication de sa propre famille la choque profondément…
Tran, un insurgé vietnamien notoire, semble offrir une échappatoire parfaite à ses problèmes, tandis que Mark, un charmant commerçant américain, est l’homme dont elle a toujours rêvé.

Déchirée entre ces deux mondes, Nicole devra trouver sa voie sans savoir à qui elle peut se fier.

Mon avis :

Ce n’est pas le premier livre de l’autrice que je découvre. Ainsi je sais qu’elle a un style bien à elle, que son talent de conteuse n’est plus à prouver et qu’elle nous livre toujours des histoires riches et denses au rythme lent. Ce nouveau roman n’échappe pas à la règle. C’était beau, émouvant et dépaysant. Une très belle découverte.

Direction le Vietnam colonial dans les années 50. Nicole est une jeune fille issue d’un mariage mixte qui se sent rejetée par son père et sa soeur. Bien malgré elle, elle va se retrouver au coeur de la tourmente et devra choisir son camps…

Ce roman c’est tout d’abord une histoire de soeurs, une histoire de rivalité et de jalousie qui tourne à l’obsession. Nicole et sa soeur ne pourraient être plus différentes, tant sur le plan physique que spirituel. Elles ne s’entendent pas c’est un fait établi, Sylvie est pleine de ressentiment et de méchanceté envers Nicole. Les non dits ont terni leur relation déjà fragile si bien que Nicole s’est toujours sentie à part, pas à la hauteur, pas digne de son père et de sa soeur, pas vraiment française. Pourtant elle leur est complètement dévouée et loyale jusqu’à ce que son père la trahisse une nouvelle fois. Il faut bien comprendre son état d’esprit pour saisir le dilemme auquel elle va être confrontée… Vers qui doit se tourner sa loyauté, le régime colonial français corrompu ou le Viet Minh communiste qui cherche à renverser le pouvoir ? Nicole est perdue, ne sait qui croire. Et c’est bien compréhensible parce qu’il n’y a pas de côté tout blanc ou tout noir. Deux camps s’opposent avec des arguments plus ou moins valables mais entendables. Je comprends complètement les doutes et les questionnements de Nicole, son hésitation, son tiraillement.

Le rythme est assez lent, l’autrice dénoue le fil de son intrigue avec patience et intelligence, distillant des rebondissements et des retournements de situation avec parcimonie. Il y a quelques longueurs on ne va pas se mentir, c’est d’ailleurs récurrent chez l’autrice. Elle prend le temps de détailler le cadre et le contexte historique de manière à ce que nous comprenons tous les enjeux. Et globalement cela fonctionne. Sa plume très descriptive est visuelle et immersive rendant le récit vivant. Et même si les actions se font parfois rare, elle a su ménager un certain suspense. L’évasion et le dépaysement était en tout cas au rendez-vous tout comme l’Histoire avec un grand H. Les émotions quant à elles arrivent subtilement mais sûrement. Une très belle découverte.


Direction le Vietnam colonial avec ce roman richement documenté mais parfois un peu long.

Autres romans de l’autrice que j’ai lus / The Sapphire Widow / La mariée de Ceylan / La séparation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :