Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Résumé :

Trouvera-t-elle un jour la paix ? Le cauchemar de Josie Stratton remonte à neuf ans. Alors qu’elle n’était qu’une toute jeune femme, elle a été enlevée, retenue prisonnière et torturée durant dix interminables mois avant de parvenir à s’échapper de l’enfer.

Aujourd’hui, elle essaie de se reconstruire, un pas après l’autre. Mais alors qu’elle pensait que son bourreau s’était suicidé, de nouvelles victimes apparaissent. Des jeunes femmes séquestrées et torturées qui, elles, n’ont pas eu la chance de survivre. Josie est prête à tout pour aider l’inspecteur Zach Copeland dans son enquête. Car elle veut participer à l’arrestation du meurtrier, bien sûr, mais aussi parce que l’incroyable Zach est le premier, après toutes ces années, qui parvient à l’approcher, à l’émouvoir… et à faire renaître en elle le désir, ce trésor qu’elle pensait perdu à tout jamais. Elle lui est infiniment reconnaissante pour ce cadeau inattendu, même si elle sait bien, tout au fond d’elle, qu’elle est trop brisée pour aimer à nouveau.

Mon avis :

J’ai découvert Mia Sheridan avec Le collectionneur de voeux que j’avais vraiment adoré. C’est dans un tout autre genre que je la retrouve ici. Si ce roman a été publié dans la collection New Romance chez Hugo Publishing, je trouve que c’était surtout un thriller psychologique, à la rigueur un romantic suspense et encore mais en aucun cas une romance. Il y a certes une histoire d’amour qui se noue mais elle est loin d’être centrale. Il s’agit surtout d’une enquête au suspense haletant que personnellement j’ai adoré !

Josie a connu l’enfer il y a 8 ans. Enlevée, violée et séquestrée pendant 10 mois, elle a réussi à s’échapper. Son bourreau quant à lui s’est suicidé. Marquée à vie, elle essaie de se reconstruire jusqu’à ce qu’un imitateur fasse son apparition et qu’elle se retrouve confrontée à son pire cauchemar. Elle peut heureusement compter sur Zach, le bel enquêteur qui ne la laisse pas insensible. Mais est elle encore capable d’aimer ?

Ce roman n’est clairement pas une lecture légère et sans prise de tête. Certains passages, ceux dans le passé notamment sont très durs, très sombres, très éprouvants moralement. Je les appréhendais autant que je les attendais. L’autrice ne nous ménage pas, et ne nous épargne aucun détail de cette horreur. Ne lisant pas de roman noir ou gore, je n’avais jamais été aussi apeurée par des descriptions et ce qu’elles induisent : la douleur physique certes mais aussi la douleur mentale. le courage et l’héroïsme de Josie n’en sont que plus admirables. Quelle femme extraordinaire ! Elle m’a épatée tant dans sa rage de vivre que dans sa profonde humanité. C’est une femme remarquable qui porte littéralement ce roman. Elle est aussi lumineuse que cette histoire est noire, aussi téméraire et résiliente que son bourreau est lâche et revanchard. Et pourtant c’est une femme marquée et brisée que nous rencontrons. Une femme qui essaie tant bien que mal de se reconstruire même si sa part d’insouciance s’est envolée. C’est une véritable héroïne qui force le respect et qui est la clé de tout le mystère. L’intrigue tourne réellement autour d’elle et l’autrice explore toutes les facettes de sa personnalité avec beaucoup de nuances, de justesse et de sensibilité. Les autres personnages sont bien plus lisses, on peut lire en eux comme dans un livre ouvert. Je pense notamment à Zach, l’inspecteur, bien sous tout rapport, trop parfait pour être vrai. Il contrebalance la psychologie complexe de Josie et apporte de la légèreté à cette histoire. Il est fascinée par la femme qu’est Josie, par sa force et par son courage. Il l’admire et tombe sous son charme en un rien de temps. Pourtant la romance tarde à apparaître, quoi de plus logique dans ces circonstances. C’est donc une romance cohérente qui se tisse en arrière plan car comme je le disais ce n’est pas le sujet principal de ce roman.

Le suspense est omniprésent, la tension s’accélère au fur et à mesure que l’étau se resserre autour de Josie. Mon rythme cardiaque s’est affolé à de nombreuses reprises tant j’étais prise dans cette intrigue trépidante. Les fausses pistes se multiplient, les rebondissements s’enchaînent. Bref, il n’y a aucun temps mort. Si l’autrice ne m’a pas complètement dupée, j’ai tout de même été surprise par certains éléments. J’ai donc passé un excellent moment entre frissons et émotions.


Un thriller psychologique haletant.

2 commentaires sur “Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :