Comme toi – Lisa Jewell

Résumé :

Ellie a disparu à l’âge de quinze ans. Sa mère n’a jamais réussi à faire son deuil, d’autant plus que la police n’a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu.

Mais lorsqu’elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue…

Mon avis :

Ce roman est déjà paru il y a quelques années mais il vient de sortir en version collector, et je ne pouvais que me laisser tenter par cette histoire. Une histoire sombre et addictive comme Lisa Jewell sait en écrire ! Si je n’ai pas été complètement scotchée par le dénouement, c’est tout de même un thriller psychologique diablement efficace. Chronique.

En 2005, la jeune Ellie a disparu sans laisser de trace. Après un tel drame, sa mère Laurel s’est effondrée, négligeant ses 2 autres enfants et son mari. 10 ans plus tard, cette famille unie n’est plus, chacun ayant tracé sa route de son côté. Sur la voie de la reconstruction, Laurel rencontre Floyd et sa fille Poppy… Sans le savoir, elle a rendez vous avec le destin.

Comme à son habitude c’est en alternant les temporalités que Lisa Jewell nous piège dans son intrigue. Elle titille notre curiosité, brouille les pistes mais surtout joue avec nos nerfs. Rapidement, j’ai entrevu la clé du mystère. Et à moins d’un manque cruel d’imagination, vous la toucherez vous aussi du doigt. Parce que l’autrice l’a décidé. Et uniquement pour cela, car il ne faut pas oublier que c’est elle qui tire les ficelles. Du coup, quand on pense avoir tout compris, elle arrive quand même à nous surprendre par des révélations chocs ou par des émotions. Et niveau émotions, je dois dire qu’avec ce roman, on est servis car l’autrice ne nous ménage pas.

J’ai été bouleversée par la détresse de cette famille, brisée par le drame mais surtout l’incertitude qui l’empêche de faire son deuil. La psychologie des personnages sonne dramatiquement juste, surtout celle de Laurel qui porte le roman à elle seule. Elle n’est pas parfaite, loin de là, mais elle est authentique, sincère, entière. Son chagrin est incommensurable au point qu’elle a arrêté de vivre mais lorsque le corps d’Ellie est retrouvé, son travail de deuil peut enfin commencer, elle peut respirer à nouveau et se (faire) pardonner. Un autre personnage se démarque, Poppy. C’est une petite fille singulière, particulièrement intelligente qui dénote parfois. Sa vivacité d’esprit contraste avec son innocence à tel point que certaines de ses remarques m’ont mise mal à l’aise.

L’ambiance générale de ce roman est assez sombre, assez oppressante. Mon sentiment de malaise auprès de Floyd et Poppy n’a fait que s’accroître au fil des pages, jusqu’à ce que l’on pénètre au coeur du Mal, au plus près de la folie et de la cruauté. La vérité implacable, féroce et glaçante nous apparaît. Même si le suspense est omniprésent et cette lecture est addictive, je n’ai pas été surprise par le dénouement aux ficelles un peu grosses. Je m’attendais à un final plus spectaculaire, plus déroutant mais une chose est sûre, il est émouvant !


Un thriller psychologique oppressant, sombre et efficace !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :