Les Perce-Neige s’éveillent sous les flocons – Sophie Jomain

Résumé :

Liia Josserand et son père sont très fiers de ce refuge, dans lequel les rennes sont élevés en liberté dans des pâturages verdoyants. Les fins de mois sont difficiles, mais jamais ils n’abandonneraient leurs animaux, et encore moins pour les vendre au chef étoilé qui voudrait les mettre à sa carte.

À quelques semaines des fêtes, le temps presse pour Barone Verroni : il veut du renne à son menu de Noël ! Aussi le cuisinier n’hésite-t-il pas à s’infiltrer incognito au refuge du Perce-neige pour en savoir plus sur cet élevage et convaincre cette étrange famille de lui vendre à bon prix un ou deux caribous.

La guerre semble inévitable, mais la présence d’un certain Nicolas Claus pourrait bien venir tout chambouler…

Mon avis :

Chaque année, c’est avec impatience que j’attends la nouvelle comédie de Noël de Sophie Jomain. C’est forcément la promesse d’un moment plein de douceur et de magie. La parution de cette année ne déroge pas à la règle, c’est d’ailleurs ma préférée de l’autrice jusqu’à présent. Tous les ingrédients étaient réunis pour se mettre dans l’ambiance des fêtes, sans quitter la France.

Direction la Haute Savoie et plus précisément Megève. Bien loin de la station de ski et de son tourisme haut de gamme, nous rencontrons la charmante famille Josserand et ses rennes, en pleine tourmente. Ils n’arrivent plus à payer leurs traites et leur exploitation familiale est en danger… C’était sans compter sur leurs deux invités : un chef étoilé incognito et Nicolas Claus qui ressemble à s’y méprendre au Père Noël !

L’histoire est simple et prévisible, sa finalité est claire : le but de ce roman est de faire le plein de bons sentiments. Pari réussi ! Même si l’intrigue est tout ce qu’il y a d’attendue, elle n’en reste pas moins originale et surprenante. Je n’ai pas été étonnée par les rebondissements qui sont assez rares mais par l’ambiance générale qui se dégage. Le cadre enneigé et enchanteur nous offre un dépaysement certain, une parenthèse bienvenue, une bouffée d’oxygène. Je me suis directement sentie bien dans cet environnement isolé, calfeutré, loin de la civilisation et du tumulte du quotidien. J’ai eu l’impression de me ressourcer, de me rapprocher de l’essentiel et de la nature. L’immersion est complète. Pourtant ce qui rend ce roman unique c’est la magie que l’autrice arrive à lui insuffler de la plus belle des manières, grâce à un personnage fantasque mais terriblement attachant : Claus. C’est le personnage récurrent des comédies de Noël de Sophie Jomain, mais c’est la première fois qu’il me touche autant et qu’il apporte une réelle plue-value à l’histoire. Grâce à lui, on retrouve notre âme d’enfant, notre émerveillement, notre insouciance. J’ai eu envie de croire au Père Noël. Vraiment. Mes convictions ont vacillées dangereusement et je me suis laissée entrainer par la féerie ambiante.

Sophie Jomain rend une histoire simple, exceptionnelle et extraordinaire. Sa plume est pétillante, drôle mais surtout d’une grande sensibilité. Elle place les relations humaines au centre de son intrigue sans jamais tomber dans la mièvrerie. Les reparties sont bien senties, les émotions sont justes. Et malgré la magie ambiante et le happy ending attendu, Sophie Jomain nous offre un dénouement cohérent, vraisemblable où les coeurs, à défaut des corps, saignent beaucoup moins !

Une comédie de Noël à lire, assurément !


Une parenthèse enchantée sensible et drôle.

Publicité

6 commentaires sur “Les Perce-Neige s’éveillent sous les flocons – Sophie Jomain

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :