Le voyage de Cilka – Heather Morris

Résumé :

Cilka Klein n’a que 16 ans lorsqu’elle est déportée. Très vite remarquée pour sa beauté par le commandant du camp de Birkenau et mise à l’écart des autres prisonnières. À la Libération, elle est condamnée pour faits de collaboration et envoyée dans un camp de Sibérie ; c’est alors un deuxième enfer qui commence pour elle. Au goulag, où elle doit purger une sentence de quinze ans, elle se lie d’amitié avec une médecin, et apprend à s’occuper des malades dans des conditions inimaginables. C’est ainsi qu’elle rencontre Alexandr, et qu’elle se rend compte que l’amour peut naître même dans les moments les plus dramatiques.

C’est ainsi qu’elle rencontre Alexandr, et qu’elle se rend compte que l’amour peut naître même dans les moments les plus dramatiques.

Mon avis :

Il y a peu j’ai découvert « le tatoueur d’Auschwitz » qui avait été une très belle lecture. C’est donc tout naturellement que je me suis plongée dans ce tome compagnon consacré à Cilka après qu’elle eût quitté Auschwitz. J’avais la certitude que ce roman serait émouvant, et je ne me suis pas trompée. J’ai été encore plus touchée que pour « le tatoueur d’Auschwitz », certainement parce que c’est le destin d’une femme qui nous est conté ici. Une femme inspirante ! Si vous n’avez pas lu « le tatoueur d’Auschwitz », vous pouvez tout à fait lire ce roman même si bien évidemment je pense qu’il faut lire les 2 dans l’ordre.

On aperçoit Cilka dans « le tatoueur d’Auschwitz » et bien que ce soit un personnage secondaire qui reste dans l’ombre, nous soupçonnons son incroyable force. Sa grande beauté est sa plus grande malédiction, elle ne laisse pas indifférent. Et pour survivre elle devient la maîtresse d’un Nazi du camp. Accusée de trahison et de collaboration par les russes à la libération du camp, elle sera condamnée. Direction le Goulag en Sibérie…

J’ai été en admiration devant le courage de cette femme ou devrai-je plutôt dire jeune fille. Difficile de se souvenir qu’elle sort à peine de l’enfance devant une telle maturité. Elle a été déportée à Auschwitz à 16 ans à peine et au Goulag 3 ans plus tard. Elle est profondément mature dans ses réflexions mais également dans ses actes. La guerre l’a brisée et l’a forcée à grandir. Le contraste avec la Cilka d’avant « là bas », que nous découvrons à travers des souvenirs, est flagrant et saisissant. On pourrait croire que son calvaire est fini à la libération du camp et pourtant ce n’est qu’un début. Elle devra affronter le froid glacial, les travaux forcés mais surtout se soumettre aux hommes. Encore. Pourtant malgré toutes ces souffrances, elle garde une optimisme à toute épreuve. Elle va s’en sortir, elle le sait. Mais pas au prix de ses compagnes. Et c’est cela qui est le plus exceptionnel et le plus émouvant, même si elle obtient une place privilégiée elle n’en oubliera jamais sa profonde humanité et fera souvent passer les autres avant elle-même. C’est une héroïne au sens littéral du terme. Sa détermination, son altruisme et son courage force le respect et l’admiration.

C’est avec une plume simple et pourtant terriblement efficace et authentique que l’auteure que nous dresse le portrait de cette femme a qui on aura volé sa jeunesse et plus de 10 ans de sa vie. J’ai été profondément marquée par cette lecture qui dénonce des horreurs trop souvent oubliées. Oui, Cilka est sortie vivante d’un camp d’extermination mais son voyage en enfer n’est pas fini.

La psychologie de son personnage est finement exploitée. Elle est traumatisée (mais qui ne le serait pas) et rongée par la culpabilité et la honte. Elle a peur du regard des autres s’ils découvrent son rôle dans les camps. Le travail de recherche est impressionnant, car le personnage de Cilka a réellement existé. J’ai été retournée par son destin, submergée par des émotions parfois contraires.
Bref, un superbe roman parfois dur qui met en lumière une héroïne hors du commun.
Alors pourquoi ce n’est pas un coup de coeur ? Peut être à cause de ce dénouement un peu trop rapide. J’aurai aimé en savoir tellement plus sur sa vie après la captivité.


Un roman historique bouleversant et passionnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :